Monde

Trump suspend l'accueil des réfugiés syriens, sauf des chrétiens

Temps de lecture : 2 min

Le président a signé un ordre exécutif interdisant les réfugiés syriens jusqu'à nouvel ordre, mais a déclaré que les réfugiés chrétiens seraient bienvenus.

Donald Trump signe un décret dans le Bureau ovale, le 23 janvier 2017 à Washington DC | SAUL LOEB / AFP
Donald Trump signe un décret dans le Bureau ovale, le 23 janvier 2017 à Washington DC | SAUL LOEB / AFP

Donald Trump a signé le 27 janvier un ordre exécutif interdisant les réfugiés syriens du territoire américain, jusqu'à ce que le processus de sélection atteigne un niveau de sécurité jugé adéquat par le président. Les réfugiés de tous les autres pays seront aussi bloqués pendant une période de quatre mois, et les visas pour les ressortissants d'Irak, de Syrie, d'Iran, de Somalie, de Libye, du Soudan et du Yémen seront suspendus pendant au moins trente jours.

Interviewé le même jour par la chaîne chrétienne Christian Broadcasting Network, Trump a déclaré qu'il donnerait priorité aux réfugiés chrétiens.

«Nous allons les aider. Ils ont été très mal traités», a dit le président, qui a ajouté qu'il avait été jusqu'ici beaucoup plus facile d'avoir le statut de réfugié en tant que syrien musulman.

S'il y a en effet beaucoup plus de réfugiés syriens musulmans que chrétiens aux Etats-Unis, c'est en grande partie parce que moins de chrétiens ont jusqu'ici fui le Moyen-Orient (beaucoup se sont installés au Liban). En règle générale, CNN rapporte qu'en 2016, les Etats-Unis ont accepté quasiment le même nombre de réfugiés musulmans et chrétiens (tous pays confondus): 38.901 de musulmans, contre 37.521 de chrétiens.

Comme le souligne l'Associated Press, le décret de Trump sur l'interdiction des réfugiés syriens contient une exception qui pourrait être utilisée pour accepter les chrétiens. En effet, il est indiqué que les gens persécutés pour leur religion, à condition que ce soit une foi minoritaire dans le pays, pourront faire des demandes.

Le document a été signé lors de la journée internationale de commémoration de l'Holocauste, une coïncidence que beaucoup ont souligné avec amertume. Un compte Twitter avec le hashtag #RefugeesWelcome a posté les noms des 254 juifs tués par les nazis après que leur navire, le St.Louis Manifest, ait été repoussé en 1939 par les autorités américaines, qui avaient refusé de leur accorder le statut de réfugié.

Slate.fr

Newsletters

À Singapour, les lesbiennes mènent la lutte pour les droits LGBT+

À Singapour, les lesbiennes mènent la lutte pour les droits LGBT+

Alors que la Pride de la cité-Etat, encore plus politique qu’à l’accoutumée, aura lieu dans une semaine, les femmes cis et transgenres sont aux avant-postes.

Municipale d'Istanbul, petite leçon turque à l'électorat français désabusé

Municipale d'Istanbul, petite leçon turque à l'électorat français désabusé

Comme lors du scrutin annulé, le candidat du parti d'Erdoğan a été défait.

La crise hongkongaise révèle l'incapacité de la Chine à frayer avec l'opinion publique

La crise hongkongaise révèle l'incapacité de la Chine à frayer avec l'opinion publique

Le texte de loi qui était en préparation apparaît comme une considérable maladresse.

Newsletters