France

Quand Paris arme Moscou

Temps de lecture : 2 min

porte-avion soviétique à Minsk, Flickr, CC
porte-avion soviétique à Minsk, Flickr, CC

La France qui vend des bateaux de guerre à la Russie, un an après la guerre en Géorgie dont Paris avait négocié le cessez-le-feu (août 2008): c'est du plus mauvais effet explique Isabelle Lasserre dans Le Figaro.

Le porte-hélicoptères Mistral peut transporter une quinzaine d'hélicoptères, treize chars Leclerc ou un petit millier d'hommes: une force d'attaque très convoitée par beaucoup, et dont les Russes comptent bien se doter (et même en acquérir cinq).  Les négociations par lesquelles ils y parviendront sont entrées jeudi 26 novembre dans leur plase finale; les Français ont fait une offre et attendent une réponse.

Entre Paris et Moscou, le long de la mer noir, les pays qui n'entretiennent pas des relations parfaites avec la Russie «craignent que la Russie utilise les navires de guerre français dans la Baltique et dans la mer Noire pour contrecarrer l'extension de l'Otan à l'Est et faire reculer l'influence occidentale dans son ancienne arrière-cour» explique Lasserre.

Les Géorgiens, qui se sentent toujours menacés par le nouvel impérialisme russe, réclament l'annulation du projet. Pour se dédouaner, la France souligne que le navire ne sera pas armé à sa livraison. La nécessité de fournir du travail aux chantiers navals de Saint-Nazaire aurait pesé lourd dans la décision et fini par vaincre les réticences initiales de l'Élysée.

[Lire l'article complet sur Le Figaro]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: porte-avion soviétique à Minsk, Flickr, CC

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters