Monde

Comment la Maison-Blanche va être transformée en cinq heures à peine pour Trump

Temps de lecture : 2 min

Le jour de la passation de pouvoir, les équipes de la Maison-Blanche ont très peu de temps pour préparer l'arrivée de leur nouveau patron.

South facade of the White House, Washington DC.  | Ad Meskens via Wikimédia CC License by

Alors que l'Amérique s'apprête à écouter le discours d'investiture du nouveau président des États-Unis, Donald Trump, certains à Washington en profiteront pour s'atteler à une tâche très particulière: la transformation de la Maison-Blanche en vue de l'emménagement de son nouvel occupant. Le Washington Post, qui consacre un long papier aux «cinq heures les plus folles de la Maison-Blanche», nous livre ainsi le détail de ce qu'on appelle «le transfert des familles», mais que son responsable Gary Walters préfère appeler «chaos organisé».

Si tout commence vers quatre heures du matin avec l'arrivée des employés prêts pour le grand chambardement, il leur faut attendre 8h30 pour remettre un cadeau d'adieu à la Première famille.

«Le Président Bush [fils ] était presque en larmes quand il s'est adressé à l'équipe, explique Stephen Rochon, ancien chargé d'équipe. En tant que militaire à la retraite, je ne suis pas censé pleurer. Mais j'ai pleuré. Et l'équipe aussi.»

Un peu plus tard, les vice-présidents échangent leur place lors d'un café dans la Blue Room, puis partent avec la famille présidentielle vers le Capitole pour la cérémonie d'investiture.

Chambres soignées

Dans l'aile gauche de la Maison-Blanche, où résidaient jusque-là le Président et sa famille, c'est alors le branle-bas de combat. Les affaires sont alors envoyées dans des camions de déménagement escortés par les services secrets. «Les déménageurs professionnels peuvent décharger leur camion, mais c'est tout, note le journal. Pour des raisons de sécurité, seuls les employés de la résidence peuvent déplacer les objets dans la Maison-Blanche.»

Les électriciens, menuisiers, plombiers et autres peintres réalisent alors les retouches nécessaires, selon les souhaits du nouveau locataire. Un soin particulier est apporté aux chambres, du matelas à la crème à raser. «La Première famille ne manquera jamais de papier toilette.»

Les parties communes ou de loisirs sont aussi réarrangées. On change la collection de films dans la salle de cinéma, on achète la nourriture qui fait plaisir au Président (le New York Times note que Trump apprécie particulièrement les chips Lays et Doritos) et on place des plantes si besoin pour garantir un peu d'intimité à qui voudrait se griller une cigarette.

Improvisation

Vient ensuite la pièce la plus importante, le Bureau Ovale du Président, où tout se joue dans le détail. On sait ainsi que Trump a demandé à ce que le buste du révérend Martin Luther King Jr. soit remplacé par celui qui l'a précédé, le buste de Winston Churchill. Toutes les fournitures et décorations peuvent être changées à la demande du nouvel occupant.

Et même si tout est prêt lorsque le Président a fini son discours en milieu d'après-midi, des surprises de dernière minute peuvent survenir. Lors de l'arrivée au pouvoir de Bush, ses deux petits-enfants s'ennuyaient et voulaient arriver au plus vite à la Maison-Blanche. Il a fallu dépêcher le fleuriste pour les occuper avec un cours d'arrangement floral. On peut parier sans hésiter que Trump réservera quelques surprises à ses nouveaux employés...

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi les tensions entre Hong Kong et Pékin dépassent la crise actuelle

Pourquoi les tensions entre Hong Kong et Pékin dépassent la crise actuelle

Les récentes protestations laissent penser qu'il existe à Hong Kong, à l'égard du gouvernement chinois, une inquiétude plus grande que celle provoquée par la question des extraditions.

Au Canada aussi, le droit à l'avortement est un acquis fragile

Au Canada aussi, le droit à l'avortement est un acquis fragile

Galvanisés par les débats en cours aux États-Unis, les groupes pro-vie canadiens se font davantage entendre et espèrent influencer le jeu politique.

Canicule aux États-Unis: des services de police demandent aux criminels d'attendre un peu avant de reprendre leurs activités

Canicule aux États-Unis: des services de police demandent aux criminels d'attendre un peu avant de reprendre leurs activités

Une partie du pays est touchée par une très forte vague de chaleur.

Newsletters