Tech & internet

Comment les voitures autonomes voient le monde qui les entoure

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 19.01.2017 à 17 h 21

Repéré sur Fast Company, Business Insider, Ted

Les logiciels embarqués dans les voitures autonomes sont des bijoux de technologie et offrent une vision inédite de notre environnement routier.

Google Car I Ted

Google Car I Ted

Si l'on en croit les constructeurs automobiles les plus en avance sur le sujet, l'arrivée en nombre des voitures autonomes sur nos routes est indéniable. Et ce, dans un avenir proche. Alors que les tests se multiplient, avec son lot d'échecs et de réussites, la technologie qui se cache derrière ces véhicules sans chauffeurs se dévoile peu à peu. Au cours des derniers mois, les principaux constructeurs de voitures autonomes –ou vouées à le devenir– ont tous communiqué sur les capacités d'analyse et d'observation de leurs algorithmes et logiciels embarqués.

Il est donc désormais possible de savoir très clairement ce que voient les véhicules sans chauffeurs et comment ces derniers observent le monde qui les entoure, notamment de manière à éviter les accidents de la route. Couleurs vives et formes géométriques en mouvement: bienvenue dans le monde très singulier des ordinateurs de bord des voitures autonomes qui, au-delà de vous amener d'un point A à un point B auront aussi –et surtout– pour mission de choisir qui tuer (et qui sauver) lors d'un accident de voiture.

1.Ford

Pour observer et analyser le monde qui les entoure, les ingénieurs du constructeur américain Ford ont conçu des voitures autonomes équipées de sept caméras, six radars et deux lidars. Pour se rendre compte de ce que cela peut donner de manière plus concrète, Fast Company a rencontré l'un des chercheurs associé au programme de recherche et de développement des voitures autonomes chez Ford, Wayne William.

Dans cette première image, on distingue une voiture circulant en zone périurbaine et la manière dont elle analyse les éléments qui l'entoure: les panneaux de signalisation, les talus en bord de route, les arbres et les branches qui surplombent la voirie.

Dans cette seconde image, changement de décor. Nous voici en zone urbaine dans laquelle la voiture autonome est soumise à des obstacles bien différents: des intersections, des passages pour piétons, des piétons et des feu tricolores. 

Cette troisième image représente la vision qu'à la voiture de l'environnement qui l'entoure grâce aux lidars, une technologie de télédétection par laser qui permet de calculer une distance par l'intermédiaire d'un faisceau de lumière renvoyé vers un objet extérieur.

2.Tesla

Elon Musk, avec sa société Tesla, semble aujourd'hui être le plus en avance sur la question des voitures autonomes. Pour le prouver et illustrer les progrès de ses équipes, il a mis en ligne une vidéo, en novembre 2016, dans laquelle il est possible de voir de quel manière les voitures sans chauffeurs de Tesla analysent le monde. Un moyen de se rendre mieux compte des capacités d'analyse de l'ordinateur de bord de ces véhicules, capables de distinguer –sans problème apparent sur cette vidéo– un panneau de signalisation d'un piéton ou d'un véhicule. 

Dans cette première image, la caméra frontale (rectangle du milieu à droite) permet au véhicule de faire la différence entre les obstacles qui se trouvent sur son chemin (en vert) et les autres (en bleu). Un système qui lui permet, par ailleurs, de distinguer leur degré de dangerosité.

Au-delà de leur position par rapport à la chaussée, la caméra frontale permet aussi de distinguer les sujets en mouvement, à l'image de ces joggeurs en bord de route. 

3.Google Car

Dans cette course à la voiture sans chauffeur, Google figure comme un concurrent de taille. Dans une conférence Ted, Chris Urmson, l'homme à la tête du programme de développement la Google Car, a présenté lui aussi des extraits vidéo de ce à quoi ressemble le monde depuis une voiture autonome conçue par Google. Ils sont l'occasion de voir à quel point les logiciels intégrés aux véhicules sont précis, notamment lorsqu'il s'agit de différencier des cyclistes d'automobilistes ou l'apparition d'un danger imminent.

Dans cette première image, les voitures qui entourent la Google Car (en blanc) sont matérialisées en violet. Sur la droite, dans le croisement, un cycliste est quant à lui représenté en rouge. 

Dans cette image encore plus détaillée, on voit que le véhicule est en mesure d'identifier et de reconnaître tous les éléments qui l'entourent, en mouvement ou non. On voit un camion, des piétons, des voitures...

La Google Car est aussi capable, à en croire son concepteur, de prévenir et d'anticiper les accidents ou des déviations de trajectoires. Dans l'image ci-dessous, un cycliste se décale vers la gauche, sur la trajectoire de la Google Car. Ce mouvement anormal, pouvant représenter un danger, est signalé à la voiture en mouvement par un point d'exclamation. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte