Culture

Les Néo-Nazis me feront toujours rire

Laurent Sagalovitsch, mis à jour le 19.01.2017 à 13 h 03

[Blog] En réaction à mon papier de l'autre jour «Le goy expliqué aux goyims», j'ai eu droit à un hommage pour le moins inattendu.

Flickr-newsonline-neo-nazi

Flickr-newsonline-neo-nazi

Bon l'autre jour, j'écris un papier sur le goy expliqué aux goyims, cela plaît, cela ne plaît pas, c'est drôle, ce n'est pas drôle, je m'en fous, je suis déjà passé à autre chose, je ne sais plus trop quoi d'ailleurs quand, pif, paf, boum, en allant demander à Google si j'étais toujours le plus grand des blogueurs, voilà que je tombe nez à nez (crochu) sur un site absolument fabuleux qui apparemment n'a pas trouvé mon papier à son goût. Mais alors pas du tout.

De fait, d'emblée, j'ai le droit à ma photo affublée d'une magnifique étoile jaune, bien que trop discrète selon moi: j'avoue j'en avais rêvé à maintes reprises, je m'étais toujours demandé quelle allure j'aurais eu si j'avais eu la chance de vivre dans Paris occupé, si le port de l'étoile n'aurait pas juré de trop avec ma demi-calvitie, si j'aurais porté beau l'insigne de ma dégénérescence atavique.

À voir la photo, je reste circoncis, non circonspect plutôt, je suis même un peu déçu: difficile de se faire une idée, l'étoile est vraiment trop petite, elle rendrait folle de rage Goebbels. 

S'ensuit l'analyse méticuleuse de ma chronique –thèse, antithèse, synthèse– où il apparaît que décidément tout fout le camp dans ce beau pays de France, que le racisme anti-blanc, anti-chrétien, anti-race supérieure devient jour après jour de plus en plus insupportable, que c'est intolérable d'être maltraité de la sorte, que le Juif est décidément l'ennemi du genre humain, ajoutant que «quand on voit leurs têtes dégénérées, les maladies génétiques qui abondent chez eux, leur mentalité tordue, on est bien content de ne pas être eux!»

Ne m'en parle pas, l'ami.

Mais le meilleur restait à venir sous la forme de commentaires publiés après ce délicat règlement de comptes: on parlait de papa Hitler qui était au Paradis et veillait sur nous: «'Je ne peux ici que réaffirmer ma croyance en Dieu tout-puissant et en la présence aux Cieux de notre Führer Adolf Hitler», affirmation un brin péremptoire qui débouche d'ailleurs très vite sur un début d’engueulade. «Je ne comprends rien à ce que vous dites, en quoi la présence de Tonton Moustache aux Cieux comme vous le croyez nous est utile en quoi que ce soit ici-bas?».

Pas faux quand on y pense. 

Devant la polémique qui s'annonce, Irminsul préfere trancher dans le lard: «Le Führer a vécu et combattu pour la Vérité. Il est mort le 30 avril 1945 et est alors monté aux Cieux. Il appartient désormais à un monde supérieur dans son essence au nôtre. Il ne peut rien pour nous qui sommes ici-bas.» Une bien belle oraison qui lui permet d'affirmer sans crainte que «le programme du N.S.D.A.P. affirmait sa fidélité à un christianisme positif. Le christianisme n’est pas incompatible avec la race blanche, à la condition qu’il soit débarrassé de l’Ancien Testament judaïque.»

Un salutaire commentaire qui provoque pourtant la réaction navrée de SS88: «Je ne partage absolument pas votre avis et je n’en dirai pas plus», avant finalement de se raviser et d'en dire plus: «L’ancien testament s’adresse à tous y compris aux espèces simiesques que sont les negros et que les missionnaires ont convertis en masse. L’ancien testament n’est qu’une énième arnaque juive. Le judéo-christianisme n’est pas pour la race Blanche, le fuhrer lui-même le disait si bien.» 

Une assertion qui semble mettre tout le monde d'accord, ce qui permet à Nico White de conclure par un tonitruant et radical «Suffit, crevons ces enflures de youpins».

Il faut dire que le site est particulièrement gratiné: défense de la race blanche, haine du noir, du juif, de l'arabe, complotisme, nostalgie du Troisième Reich, j'en passe et des meilleures.

Une vraie découverte que je me suis empressé d'ajouter à mes favoris.

Ceci dit, ne comptez pas sur moi pour vous en donner l'adresse, j'ai trop peur qu'un regain de publicité ne les amène à modérer leur ton, ce qui fâcherait grandement Tonton Moustache qui est donc aux cieux!

Pour suivre l'actualité de ce blog, c'est par ici: Facebook- Un Juif en cavale

Laurent Sagalovitsch
Laurent Sagalovitsch (133 articles)
romancier
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte