Tech & internet

Comment les algorithmes voient-ils le monde?

Temps de lecture : 2 min

À titre d'exemple, une relecture d'une bande annonce du «Loup de Wall Street». Même s'il y a quelques petites erreurs, l'exercice esr fascinant.

Capture d'écran Viméo https://vimeo.com/199488031
Capture d'écran Viméo https://vimeo.com/199488031

Le perfectionnement des algorithmes ouvre de nouvelles fonctionnalités. C'est notamment le cas dans l'analyse d'image, comme le démontre le logiciel YOLO. Celui-ci a été lancé par Joseph Redmon, un informaticien qui remporte sans doute la palme du CV le plus étrange au monde. Støj, un studio de codage basé à Copenhague, s’est emparé de l'outil et l’a ainsi appliqué au trailer du Loup de Wall Street, pour un résultat qui est assez fascinant.

Dans la première vidéo publiée, YOLO s’applique à détecter tous les objets principaux présents dans les plans du film. En analysant jusqu’à 155 images par secondes, chaque personne est ainsi notifiée, ainsi que les cravates, les tables, les verres… Quelques erreurs se sont néanmoins glissées dans l’expérience. Un singe qui danse est, par exemple, reconnu comme un être humain, ou bien la barbichette du personnage présent à la 36e seconde apparaît à l’écran comme un téléphone portable. Ce qui n’enlève en passant rien à l’intérêt du projet, et lui ajoute même un charme certain.

Dans la deuxième vidéo, les images disparaissent totalement, et il ne reste que le filtre de ce que l’algorithme voit et analyse.

Enfin, YOLO peut aussi agir comme un censeur, et flouter tous les visages qui croisent son œil virtuel.

Pour ceux qui préfèrent James Bond aux traders, l’expérience a également été réalisée sur un extrait de Skyfall; entre autres exemples qui foisonnent sur YouTube.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio