Science & santé

Vous pouvez manger la neige sans crainte (pour l'instant)

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 13.01.2017 à 14 h 35

Repéré sur Inverse

Un expert de la neige tient à nous rassurer, mais également à nous prévenir.

Aptenodytes forsteri | 	Ian Duffy via Wikimédia CC License by

Aptenodytes forsteri | Ian Duffy via Wikimédia CC License by

Il neige en France, et il est fort possible qu'avant d'ouvrir la bouche au ciel pour accueillir un flocon sur votre langue, vous vous soyez posé une question: «Mais en fait, on peut bien manger la neige, non?»

Vous pouvez en manger, bien évidemment. La neige n'est pas complètement propre, mais elle est comestible et ne représente aucune menace réelle pour l'organisme. Néanmoins, le site Inverse note qu'il faut être conscient de quelques informations importantes. Il cite pour cela le travail de Jordy Hendrikx, expert du sujet et professeur à l'université de Montana State, qui précise qu'il faut laisser passer les premières chutes.

«Les premières minutes ramassent les particules, explique le chercheur. Vous voyez quand c'est l'été, qu'il fait soleil, qu'il n'a pas plu depuis dix jours et que tout d'un coup il pleut et que tout est nettoyé? C'est ce que font les précipitations, elles nettoient.»

Et c'est la même chose pour la neige: les premiers flocons accumulent les particules polluées, c'est pour cela qu'il faut éviter de les consommer. Attendez donc que la première couche de neige soit tombée. Il faut également éviter la neige remuée, et bien sûr, la neige avec des traces de salissure ou la neige située près d'usines ou de routes puisque la pollution peut facilement s'accrocher à un flocon.

Une technologie pour mieux filtrer?

Malheureusement, toujours selon Hendrikx, la consommation de neige pourrait devenir impossible dans un futur proche. En cause, le réchauffement climatique, qui menace les réserves d'eau produites grâce à la fonte annuelle des neiges. Il est donc important de se souvenir que la neige, que nous goûtons de temps à autre, pourrait devenir de plus en plus impropre à la consommation à cause de la pollution, ou tout simplement disparaître un peu plus chaque année. Inverse rappelle néanmoins que l'on peut miser sur deux prouesse technologiques:

«La technologie de filtrage du carbone qui pourrait purifier la qualité de la neige, rendant plus propre l'air que nous respirons mais également les précipitations. Il est aussi possible qu'un programme de géo-ingénierie puisse faire de même.»

En espérant que l'homme réussisse à contrebalancer la pollution de l'air, il est important de profiter des quelques flocons qui nous tombent sur le nez. Et de se dire que ce sont peut-être les derniers que l'on pourra goûter. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte