Santé

Un médicament contre Alzheimer pour soigner définitivement vos caries

Temps de lecture : 2 min

Selon une étude réalisée par des scientifiques du King's College London, un médicament prescrit contre la maladie d'Alzheimer peut combler naturellement les cavités dentaires causées par les caries.

Les plombages du dentiste s'apprêtent à devenir un lointain souvenir. | jarmoluk via Pixabay License by

La découverte d’un groupe de scientifiques du King’s College London pourrait vous épargner de passer des heures chez le dentiste dans un futur prochain. Selon un article du Telegraph, des chercheurs britanniques ont découvert qu’un médicament prescrit contre la maladie d’Alzheimer, le Tideglusib, pouvait faire repousser des dents abîmés par des caries.

Si ces dernières font si mal, c’est justement parce que les cavités qu’elles provoquent exposent la pulpe interne de la dent aux agressions extérieures.

«Les dents sont capables de régénérer leur dentine —l’ivoire qui recouvre la pulpe dentaire— si la pulpe est exposée à un traumatisme ou à une infection, mais elles peuvent seulement produire une fine couche de dentine, pas suffisamment pour remplir une cavité causée par une carie», explique le Telegraph.

Ainsi, lorsque la cavité est trop importante, c’est au dentiste de s’en charger avec un plombage. Mais plus pour longtemps après la découverte des chercheurs du King’s College: en appliquant le Tideglusib avec du glycogène synthase sur une cavité, à l’aide d’une éponge biodégradable, la dentine se régénère complètement grâce aux propriétés du médicament, qui stimule les cellules souches.

«La simplicité de notre approche rend le Tideglusib idéal pour traiter naturellement les caries, en pourvoyant à la fois une protection de la pulpe dentaire et une restauration de la dentine, s’est félicité Paul Sharpe, le principal auteur de l’étude. D’autant plus qu’utiliser un médicament qui a déjà passé des tests cliniques pour la maladie d’Alheimer présente une véritable opportunité pour l’utiliser rapidement.»

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Vouloir stopper vos règles ne fera pas de vous une anti-féministe notoire

Vouloir stopper vos règles ne fera pas de vous une anti-féministe notoire

Vous pouvez prendre la pilule en continu, sang peur et sang reproche.

«Une part de moi sera toujours amoureuse de lui»

«Une part de moi sera toujours amoureuse de lui»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Noémie, meurtrie de ne plus être en couple avec celui qu'elle pense être l'homme de sa vie, rencontré alors qu'elle n'avait pas 13 ans.

Pour soigner le sida, il faut (aussi) de l'empathie

Pour soigner le sida, il faut (aussi) de l'empathie

Les malades estiment que le personnel médical manque de bienveillance, d'écoute et de pédagogie.

Newsletters