Monde

Regardez Barack Obama remercier Michelle Obama et leurs enfants

Temps de lecture : 2 min

Michelle et Malia Obama lors du discours d'adieu de Barack Obama Nicholas Kamm / AFP
Michelle et Malia Obama lors du discours d'adieu de Barack Obama Nicholas Kamm / AFP

Dans son discours d'adieu, le président américain Barack Obama s'est félicité de son bilan, de tout ce qui avait été accompli, des améliorations du système de santé, de l'obtention du mariage pour tous, de la sortie de la récession... Et s'il n'a pas mentionné son successeur, il a pris soin de mettre en garde contre Donald Trump, notamment son climato-scepticisme:

«Nous pouvons et devons débattre de la meilleure approche pour s'attaquer à ce problème [de réchauffement climatique]. Mais simplement nier le problème revient non seulement à trahir les générations futures, mais aussi à trahir l'esprit d'innovation et de recherche de solutions qui ont guidé nos fondateurs».

Dans cet émouvant discours, démontrant jusqu'à la fin son talent d'orateur, Barack Obama a aussi remercié sa femme Michelle et leurs filles, et écrasé quelques larmes.

«Depuis 25 ans, tu as non seulement été ma femme et la mère de mes enfants, mais aussi ma meilleure amie», a-t-il lancé. A ses filles Sasha (absente ce soir-là) et Malia il a déclaré: «De tout ce que j'ai fait dans ma vie, ma plus grande fierté est d'être votre père.»

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Frappes israéliennes à Gaza, inondations au Koweït, «Camp Fire» en Californie... La semaine du 12 novembre en images. 

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

La première dame n'a pourtant pas passé la nuit à Toronto.

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés de l'ancien bloc de l'Est demandent à Amazon le retrait de ses articles portant des symboles soviétiques.

Newsletters