Sciences

Pluton abrite des «tours de glace» s'élevant à près de 500 mètres

Temps de lecture : 2 min

On les appelle «pénitents de glace» et c'est la première fois que l'on en observe ailleurs que sur la planète Terre.

La région montagneuse de Tartarus Dorsa sur Pluton I NASA/JHUAPL/SwRI
La région montagneuse de Tartarus Dorsa sur Pluton I NASA/JHUAPL/SwRI

Après les volcans et les canyons de glace et un océan souterrain caché sous sa surface gelée, on apprend aujourd'hui que Pluton possède également à sa surface de grandes «tours de glace», rapporte Motherboard. Ces reliefs glacés, plus communément pénitents de glace, que l'on retrouve dans les chaînes montagneuses de grande altitude n'avaient, jusque-là, jamais été observées ailleurs que sur notre planète. Il s'agit donc là d'une première, se réjouit la Nasa dans un communiqué mis en ligne le 4 janvier 2017.

Et si, dans les sommets des massifs d'Amérique du sud ou sur les hauteurs de l'Himalaya, ces pénitents peuvent s'élever jusqu'à cinq mètres de hauteur, sur la planète naine Pluton, ces mêmes crêtes de glace peuvent grimper jusqu'à 500 mètres, note le professeur à l'université de York de Toronto, John Moores. Ce dernier est parvenu à ces conclusions après avoir longuement planché sur des photos capturées par la sonde New Horizons en 2015 et a publié ses découvertes dans une étude publiée dans la revue Nature.

Voici la région montagneuse de Tartarus Dorsa, photographiée par la sonde New Horizons. C'est l'une des régions de Pluton qui abriterait ces pénitents de glace.

La région montagneuse de Tartarus Dorsa sur Pluton I NASA/JHUAPL/SwRI

À titre de comparaison, voilà à quoi ressemblent des pénitents de glace sur Terre, aperçus à proximité de l'observatoire astronomique du Llano de Chajnantor, perché à une altitude de 5.104 mètres, dans le désert d'Atacama au Chili.

Des pénitents de glace observés sur le plateau de Chajnantor au Chili I ESO/B. Tafreshi

Newsletters

Covid-19: le sous-variant BA.5 est bien là et risque de cogner fort

Covid-19: le sous-variant BA.5 est bien là et risque de cogner fort

La situation épidémique actuelle en France suscite des inquiétudes pour l'été à venir. Il est donc temps de prendre des mesures.

Les tiques envahissent les forêts françaises (et nous y sommes pour quelque chose)

Les tiques envahissent les forêts françaises (et nous y sommes pour quelque chose)

Depuis la seconde moitié du XXe siècle, les populations de tiques sont en augmentation, favorisant la propagation des maladies. À quoi est due cette situation?

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio