Monde

Au Danemark, deux ours polaires vont divorcer

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 07.01.2017 à 18 h 25

Repéré sur Atlas Obscura, The Local

L'histoire avait commencé il y a neuf ans entre Noel et Ivan, mais depuis quelques mois, le couple bat de l'aile.

Sleepy polar bear | Lars K Jensen via Flickr CC License by

Sleepy polar bear | Lars K Jensen via Flickr CC License by

Tout n'est pas rose dans la vie d'un ours polaire. À tel point que deux ours danois vont d'ailleurs «divorcer», explique Atlas Obscura. Ivan et Noel, deux des attractions du zoo de Copenhague, vont ainsi être séparés, a annoncé le zoo.

«Ils étaient ensemble depuis 2007, quand Ivan avait quitté le zoo de Moscou pour emménager avec Noel. Mais ces derniers mois, tout s'est effondré. "Ils ne s'aiment pas", a résumé le porte-parole du zoo Bengst Holst, à une chaîne de télévision locale, avant d'ajouter que Noel "fait souvent des longueurs dans son enclos, parce qu'elle est stressée.»

Noel évite même Ivan, qui va donc quitter Copenhague pour le parc naturel scandinave de Djursland, toujours au Danemark, «où il va rejoindre les autres ours polaires du parc dans un enclos de 26.000 mètres carrés», indique The Local. Le président du parc naturel a, lui, hâte d'accueillir son nouveau pensionnaire, poursuit le site danois.

«"Il ne s'épanouit pas à Copenhague. Il nous a déjà rendu visite par le passé, et il avait aimé son séjour. Donc je suis sûr que tout va bien se passer", a-t-il expliqué à TV2 Østjylland».

The Local précise par ailleurs que «sur place, l'attend Nuno, une femelle de quatre qui atteindra cette année sa maturité sexuelle». Peut-être une chance pour Ivan de relancer sa vie. De son côté, Noel devrait être rejointe par un ours russe.

Ce n'est pas la première fois que des ours se séparent pour des raisons personnelles. En 2003, NPR racontait l'histoire de Spunky, une ourse polaire qui ne se comportait pas normalement, et qui avait finalement quitté le zoo de Dublin:

«Elle n'arrête pas de faire les cent pas, elle a l'air stressée. Spunky a perdu toute ténacité. Selon les experts, elle souffre de stress marital. Quand son partenaire est dans le coin, elle n'est pas heureuse.»

Finalement, explique la BBC, Spunky, et Ootec, le mâle avaient été transférés dans un autre zoo, où leur enclos répondait mieux à leurs besoins, avec deux plus petites sections séparées, dans l'est de la Hongrie, au zoo de Sosto, ce qui devait alors leur permettre «de passer du temps seul, et de se revoir si et quand ils le souhaitent», avait détaillé le directeur du zoo, Leo Oosterweghel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte