Tech & internet

Ce petit outil vous permet de savoir ce que Facebook pense reconnaître sur vos photos

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 07.01.2017 à 15 h 23

Repéré sur New York Magazine, The Next Web

Le réseau social peut savoir combien de personnes sont sur une photo, si elles sourient, ou si elles font un selfie.

LOIC VENANCE / AFP

LOIC VENANCE / AFP

Vous ne le saviez peut-être pas, mais à chaque fois que vous publiez une photo sur Facebook, le site l’analyse et essaie de deviner ce qui se cache derrière. Cette technique est notamment pratique pour les personnes malvoyantes ou aveugles, afin qu’elles puissent savoir ce que vous venez de partager. Mais elle montre aussi à quel point Facebook est bon quand il s’agit de créer des algorithmes permettant d’analyser une photo et d’expliquer ce qui se trouve dessus.

Pour que tout le monde puisse s’en rendre compte, Adam Geitgey, un développeur californien, a créé une extension Chrome et Firefox que vous pouvez installer sur votre navigateur, explique The Next Web.

Une fois installée, vous pourrez voir s’afficher une petite fenêtre en haut à droite des photos indiquant que Facebook a remarqué qu’il y avait, par exemple, deux personnes sur une photo, qu’elles sont en train de sourire, que certaines de ces personnes ont une barbe, des lunettes, un verre à la main, que la photo a été prise en intérieur ou en extérieur, dans un stade, rempli ou non, et que c’était un selfie et un gros plan.

Usain Bolt et le Canadien Andre De Grasse les yeux dans les yeux lors de leur demi-finale du 200 mètres, à Rio. Crédit: FRANCK FIFE / AFP
Facebook: Slate.fr

Elle est aussi capable de dire si vous êtes en train de sourire, si quelqu’un porte des lunettes, si l’image est un mème, ou si elle est surtout composée de texte.

Parfois, l’algorithme de Facebook se plante joliment et voit des choses qui ne sont pas du tout dans l’image. Reste qu'il s’améliore sans cesse, grâce aux photos que vous rajoutez et qu’il analyse jour après jour.

Aujourd’hui, Facebook est en mesure de reconnaître plus d’une centaine de situations, indique Adam Geitgey au New York Magazine. Reste que si ce développeur concède que toutes ces informations peuvent être très utiles aux personnes malvoyantes ou aveugles, il explique que «de nombreux utilisateurs ne réalisent pas toutes les informations que Facebook collecte sur eux».

Comme il l’explique justement sur son GitHub, à partir de vos photos, «on peut facilement savoir si vous avez un chien, si vous collectionnez les appareils photos, si vous jouez au golf, si vous avez des enfants, ou si vous aimez beaucoup les lunettes de soleil. Et rien ne les empêche d’utiliser ces informations pour vous montrer des pubs pertinentes basées uniquement sur des photos de vous —et ce même si un autre utilisateur a mis en ligne une photo de vous sur laquelle il ne vous a pas directement taggé».

Si installer l’extension ne vous protégera pas de la collecte de données effectuée par Facebook, cela devrait vous en donner une première idée de ce que Facebook (et les autres) sont capables de voir sur chacune de vos photos.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte