FranceMondeCulture

Les Relais & Châteaux, profitant de leur incroyable renommée, innovent.

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 22.11.2009 à 15 h 35

Le 35ème Congrès international des Relais & Châteaux s'est tenu à Biarritz; la chaîne est désormais implantée dans le monde entier

Le 18 novembre 2009, l'Andorran Jaume Tapiès, 41 ans, a entamé son deuxième mandat de président international des Relais&Châteaux qui rassemblent 475 hôtels restaurants dans 57 pays dont 129 établissements en France. Le chiffre d'affaires annuel s'est élevé à 1,4 milliards d'euros pour 1,5 millions de clients dont la moyenne d'âge atteint 51 ans.

La chaîne accuse un chiffre d'affaires en baisse de 10 %, ce qui dans cette période de récession mondiale trouble peu l'état-major des Relais & Châteaux. En Espagne, la chute s'élève à 19 %; en France, elle est de 6 %; en Allemagne, de 3 %; en revanche, pour la Chine, la Thaïlande, la hausse dépasse 4 % et au Brésil elle est de 8 %: dans ces trois pays, il n'y a pas eu de crise de fréquentation.

Ce qui réjouit le président triomphalement réélu - il n'avait pas un seul opposant - c'est la puissance et l'attrait de la marque Relais & Châteaux. En 2009, il y a eu près de cent candidatures sur la planète et seulement 31 nouveaux membres qui ont été affiliés dont quatre en France: La Coquillade à Gargas, une table d'hôte du Vaucluse, le restaurant Alexandre à Garons près de Nîmes, le Monte Carlo Beach à Monaco et le Cap d'Antibes Beach Hotel au Cap d'Antibes.

De la Suisse à l'Inde, de la Chine (Macao) au Canada, vingt et un pays accroissent leur nombre de Relais - le Japon compte une dizaine d'établissements et de ryokans (auberges traditionnelles). Depuis une décennie, la force, le know-how, la spécificité de la chaîne résident dans la découverte de lieux insolites comme le premier riad de Fès (Maroc), l'Hôtel Saint-Germain à Dallas, une enclave française, le Sher Bagh en plein désert du Rajasthan, la Villa 32 à Taipei (Taïwan) avec seulement 6 chambres, le Sonora Resort en Colombie britannique, à une heure 30 de Vancouver où l'on voit des ours, l'Eolo à Santa Cruz en Patagonie (Argentine), l'Hôtel Ferrero appartenant au grand joueur de tennis espagnol éponyme à Bocairent près de Valence, et grande nouveauté, le Connaught, le palace où séjourna Charles de Gaulle pendant la guerre - la cuisine est assurée depuis 2008 par la blonde landaise Hélène Darroze, étoilée au Michelin. Elle est présente au Connaught une semaine sur deux.

La chaîne en effet innove en affiliant à Londres un hôtel de luxe de moins de cent chambres, alors qu'elle n'a cessé de privilégier les emplacements hors des villes. À l'origine, la chaîne s'appelait les Relais de Campagne, privilégiant le calme, le repos, le sport, le silence, la nature bucolique et les charmes du romantisme bien compris et le régal des papilles. Tout cela est en train de changer.

Une constatation, les voyageurs qui débarquent dans un l'aéroport international souhaitent passer au moins une nuit dans une grande ville pour effacer les effets du jet lag et ne pas ajouter du stress à la fatigue en accumulant des kilomètres. Ainsi, les limiers et inspecteurs (9) de la chaîne vont se mettre en quête d'hôtels d'excellent confort - avec SPA si possible - à Munich, Séville, Dublin, San Francisco... 50 villes en vue.

Distribution de bonheur

Dans le programme actuel du président figurent trois points forts. D'abord, le renforcement de la clientèle locale; un relais tourangeau doit attirer les gens du secteur, en priorité. Ensuite, chaque Relais se doit d'être exceptionnel par son terroir, le génie du lieu, l'âme de l'aubergiste, les prestations relatives à l'endroit: les sports nautiques, le ski, la chasse, les spécialités culinaires du coin. Il s'agit de se différencier, d'éviter la standardisation, d'accentuer la personnalisation du site, la beauté de l'environnement... Tout relais est unique.

Et enfin, se soucier du client, des désirs de la clientèle, de ses souhaits - il s'agit de distribuer du bonheur. Pas moins. Le SPA n'est pas une obligation, mais il aide à fixer la clientèle. C'est le cas à Saulieu chez Dominique Loiseau: les nuitées ont doublé grâce aux deux piscines.

Pour mieux assurer sa visibilité, la chaîne va implanter des Maisons des Relais à Bangkok, en Afrique du Sud et une seconde en France - c'est là que sont vendus les fameux chèques cadeaux. Notez que près de 30 % des réservations sont réalisées à travers Internet.

Il reste que la chaîne, développée dans les années 70 par Jo Olivereau, un vrai cerveau, puis par Régis Bulot qui l'a internationalisée, dispose d'un état-major de 80 personnes pour un coût de 20 millions d'euros. Le guide traduit en 5 langues est tiré à 800 000 exemplaires (800 tonnes de papier) et il est distribué dans chacun des Relais & Châteaux : c'est l'outil de référence des Relais. Où séjourner en Italie? À la montagne? À quels tarifs?

En 2010, se profile la fusion entre les Relais & Châteaux et Tradition et Qualité, un groupement de 130 restaurants de luxe liés par l'amitié, seulement - pas de centrale de réservations. C'est Marc Haeberlin, chef de l'Auberge de l'Ill, qui préside Tradition et Qualité dont le restaurant Paul Bocuse près de Lyon et Guy Savoy à Paris sont les membres les plus fameux en France. Voilà une des tâches majeures de Jaume Tapiès pour les mois qui viennent - lui-même hôtelier restaurateur au Castell de Ciutat près d'Andorre - un grand professionnel de la profession. En 2013, il cèdera son fauteuil de président plébiscité.

Nicolas de Rabaudy

Guide Relais & Châteaux 2010, 680 pages et une remarquable cartographie mondiale. Gratuit.

Image de une: Swaziland, Relais et Chateaux, DR.

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte