FranceCulture

Nos sketchs préférés du «SNL» de Gad Elmaleh étaient des adaptations

Grégor Brandy, mis à jour le 06.01.2017 à 12 h 30

Gad Elmaleh a présenté un «SNL» à la française décevant ce jeudi, mais sauvé par quelques bons sketchs dont deux cultes des Américains.

Le sketch de la cloche vu par les SNL américain et français. NBC et M6.

Le sketch de la cloche vu par les SNL américain et français. NBC et M6.

Le «Saturday Night Live» à la française a fait sa première, ce jeudi 5 janvier, sur M6. L'émission dont l'invité principal était Gad Elmaleh a réussi sa sortie sur le plan de l'audience avec près de 3 millions de téléspectateurs. Concernant la qualité, les avis sont plus divisés. Si pour Le Monde, l'émission a réussi son pari, c'est moins le cas pour 20 Minutes, qui trouve que le «SNL» français n'a pour l'instant du «SNL» que le nom.

C'est aussi ce que l'on pense à Slate. Malgré quelques fulgurances, on a rarement rigolé, parfois souri, mais on a surtout été déçu de l'adaptation d'une des émissions qui nous fait régulièrement rire.

Il y a cependant eu quelques passages réussis. Malheureusement pour les auteurs, les deux plus notables étaient des adaptations de sketchs américains –un classique des versions étrangères de l'émission. Le premier était un sketch datant des années 1980, et dans lequel Eddie Murphy se maquillait en blanc, et découvrait un tout nouveau monde.

 


Dans la version française, Eddie Murphy est remplacé par Malik Bentahla. Les auteurs ont ajouté une rencontre avec la police, mais ont également gardé le passage dans le bus, où après le départ du seul noir (ou du seul arabe dans le sketch français), le véhicule se transforme en fête, et celui où il découvre qu'il est quand même beaucoup plus simple d'obtenir un prêt quand on est blanc et géré par un banquier blanc.

Le deuxième sketch repris se trouvait en fin d'émission. On pouvait y voir Gad Elmaleh et son groupe attendre l'arrivée d'un grand producteur, Gérard Darmon, pour espérer ensuite pouvoir faire une grosse impression et entendre leurs morceaux être diffusés un peu partout.

 


Dans la version originale, Christopher Walken jouait le rôle du producteur, le morceau était le même («Don't Fear the Reaper» de Blue Öyster Cult). Un morceau que Will Ferrell ruine en tapant comme un porc sur sa cloche. La blague étant que le chanteur irrité par la cloche interrompt régulièrement l'enregistrement pour essayer de s'en plaindre, alors que le producteur a l'air de beaucoup aimer cette cloche. Alors forcément, cela créé quelques tensions au sein du groupe.

Ces reprises étaient attendues. Dans un article publié avant l'émission, BFM précisait que si «M6 entendait se démarquer de NBC», la chaîne française, «s'autorisait toutefois de piocher dans la boite à idées de “SNL”, en reprenant certains de leurs sketchs, “les plus cultes notamment”», comme le précisait le directeur de l’Unité Humour & Fiction française de la chaîne.

Mais le problème de l'émission, c'est que l'on attendait de la version française sans doute beaucoup plus que quelques sketchs cultes ressortis des cartons, (même si le nombre d'auteurs entre les deux versions n'est vraiment pas comparable). Et ce, d'autant plus que l'émission originelle les met régulièrement en avant sur son compte YouTube, et que des dizaines de tops les compilent pour quiconque chercherait à découvrir cette mine d'or.

Avant l'émission Gad Elmaleh assurait qu'«on sait faire et parfois mieux que les Américains». Au vu de l'émission d'hier soir, il faudra attendre quelques numéros de plus, pour que cette affirmation devienne une réalité. Si les sketchs originaux n'étaient pas toujours au rendez-vous (mention spéciale cependant à Ahmed Sylla et sa parodie de Karine Le Marchand dans «Une Ambition Intime»), on peut au moins reconnaître à l'équipe française du «SNL» qu'elle sait choisir ses sketchs.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (381 articles)
Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte