Pour Alaa Moubarak, les supporters algériens sont des «terroristes»

Slate.fr, mis à jour le 21.11.2009 à 12 h 12

Alaa Moubarak, le fils aîné du président égyptien, a été très loin en qualifiant vendredi 21 novembre les supporters de l'Algérie «de mercenaires et de terroristes» après les incidents qui ont lieu après la qualification algérienne en Coupe du Monde à Khartoum, mercredi dernier. Le fils d'Hosni Moubarak estime que l'Egypte devrait prendre des dispositions auprès de la FIFA pour dénoncer des actes d'intimidation contre l'équipe égyptienne

«L'équipe égyptienne a été confrontée à des actes de terrorisme (...) avant, pendant et après le match. Il y a quelque chose d'étrange en Algérie. Un mélange de méchanceté et de rancune contre l'Egypte» a déclaré Alaa Moubarak

L'Algérie a pour sa part convoqué vendredi 20 novembre l'ambassadeur d'Egypte à Alger pour lui faire part de «son incompréhension et sa grande préoccupation» devant «l'escalade» de la campagne médiatique en Egypte, a annoncé Mourad Medelci le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué.

M. Medelci a exprimé «l'espoir qu'il soit mis instamment un terme à cette campagne» qui «ne sert pas les intérêts des deux pays et des deux peuples».

Les tensions entre Le Caire et Alger autour de la qualification pour le Mondial 2010 de football - remportée par les Algériens - ont tourné jeudi 19 novembre à la crise diplomatique avec le rappel «pour consultations» de l'ambassadeur égyptien en Algérie. Le Caire a justifié ce rappel par les «agressions» de supporteurs égyptiens par des Algériens mercredi soir à Khartoum, où était organisé le match qui a vu la victoire des «Verts» sur les «Pharaons» (1-0).

L'ambassadeur d'Algérie en Egypte, Abdelkader Hadjar, a également été convoqué au ministère égyptien des Affaires étrangères, qui lui a fait part de «l'indignation extrême de l'Egypte».
M. Hadjar avait déjà été convoqué en début de semaine par le ministère, après l'attaque des locaux de sociétés égyptiennes à Alger par des supporteurs algériens.

L'Algérie a «pris toutes les mesures dans le sens de l'apaisement et renforcé la sécurité des ressortissants égyptiens et de leurs biens en Algérie», selon M. Medelci.

Des supporteurs algériens ont attaqué et saccagé des intérêts économiques égyptiens en Algérie après le match Egypte-Algérie (2-0) samedi 14 novembre comptant pour la 6e et dernière journée des qualifications au Mondial et à la Coupe d'Afrique des Nations 2010.

Le 12 novembre, le bus de l'équipe nationale algérienne avait été «caillassé» à son arrivée au Caire par des supporteurs égyptiens. Trois joueurs algériens avaient été blessés.

Vendredi 20 novembre, trente-cinq personnes, dont au moins 11 policiers égyptiens, ont été blessées devant l'ambassade d'Algérie au Caire où les manifestants égyptiens ont lancé des pierres et des bombes incendiaires sur les forces de l'ordre qui protégeaient l'accès à l'ambassade.

[Lire l'article complet sur l'AFP]


Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Des manifestants égyptiens non loin de l'ambassade d'Algérie au Caire Asmaa   Waguih / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte