MondeCulture

Il n'y a pas eu «L'Année du Zapping» en 2016, consolez-vous avec cette vidéo

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 02.01.2017 à 19 h 34

Repéré sur BBC

C'est britannique, commenté par le créateur de la série «Black Mirror» et ça parle forcément un peu du Brexit.

2016 aurait donné un numéro intéressant de l'émission «L'Année du Zapping» sur Canal+. Entre le Brexit, l'élection de Donald Trump, les histoires autour de «Touche Pas à Mon Poste», la primaire de la droite et du centre, la campagne présidentielle déjà lancée, il aurait été bon de pouvoir suivre le déroulement d'une année complètement folle, vue par Patrick Menais et son équipe de zappeurs. Mais hélas, de «Zapping» il n'y a plusmême s'ils doivent revenir à partir du 16 janvier sur France 2–, et ce rendez-vous n'a donc pas eu lieu cette année.

Pour se consoler, on peut toujours se pencher sur la version britannique, qui existe, elle, depuis 2006. Ça s'appelle «Wipe», un programme diffusé sur la BBC, c'est signé de l'excellent Charlie Brooker –le créateur de la série Black Mirror–, et ça dure tout juste une heure. Une heure pendant laquelle Brooker commente lui-même les images diffusées à la télé anglaise cette année: Brexit, décès de personnalités, Brexit, Pokemon GO, Brexit, JO de Rio, Brexit, élection américaine... Ou s'en moque en compagnie de son équipe. A ce qu'il présente comme un homme qui a voté en faveur du Brexit, il dit (en mimant le salut nazi):

«Vous savez ce qui me dérange? Votre racisme. (...) Vous me rendez malade, vous êtes raciste, et simple, et vous ruinez ce pays. Savez-vous combien un café va me coûter maintenant? Une p***** de fortune!»

Il y a de quoi rire (ou pleurer), car il rappelle que 2016 a commencé avec une flaque d'eau fascinante et s'est terminée avec le raz-de-marée Trump.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte