Science & santéDouble X

Les hommes sont davantage hostiles aux toilettes femmes accessibles aux transgenres

Repéré par Peggy Sastre, mis à jour le 05.01.2017 à 14 h 19

Repéré sur Gender Issues, Springer

Une transphobie liée au rôle de protecteurs de la gent féminine que les hommes ont encore très souvent tendance à s'assigner.

Toilettes pour tous | Patty Marvel via Flickr CC License by

Toilettes pour tous | Patty Marvel via Flickr CC License by

La majorité des femmes ne sont pas gênées à l'idée de croiser une femme transgenre dans des toilettes publiques –c'est-à-dire une personne née de sexe masculin. Du côté des hommes, la pilule a bien plus du mal à passer, mais pas lorsqu'ils imaginent surprendre des hommes transgenre –des individus nés femmes– près de leurs urinoirs.

Non, comme le révèle une conséquente enquête menée par Rebecca Stones, mathématicienne doublement affiliée aux universités de Nankai (Chine) et de Monash (Australie), la transphobie masculine s'incarne dans une angoisse pour la sécurité et l'intimité des femmes –de «leurs» femmes, pour être précis– dans les lieux d'aisance qui leur sont réservés.

Pour arriver à ces conclusions, Stones aura compulsé 1.035 commentaires postés sous 190 articles de presse liés à la guerre des toilettes unisexe dans différents pays, et notamment aux États-Unis. De fait, plusieurs États américains réfléchissent aujourd'hui à des législations qui, dans les faits, interdiraient l'accès des toilettes publiques aux personnes transgenre, vu qu'elles devraient se limiter à celles correspondant à leur état civil d'origine, au mépris éhonté de leur sécurité.

Les protéger des «détraqués»

Selon les calculs de Stones, les hommes ont ainsi 1,55 fois plus de risque que les premières concernées d'être opposés à l'accessibilité des toilettes pour femmes aux femmes transgenre. Et quand ils expriment leurs «préoccupations», les hommes le font en des termes bien plus violents que les femmes. De leur côté, les femmes craignent surtout que des «pervers» profitent de l'accessibilité des toilettes aux femmes transgenre en se faisant passer pour telles.

Selon Stones, la transphobie masculine a trait au rôle de protecteur de la gent féminine (dans son ensemble) que s'assigne encore une grande partie des hommes. Et elle s'exprime dans ce genre de commentaire: «Je ne veux pas qu'un mec transformé en meuf croise ma femme aux chiottes» ou encore «Je suis père d'une adolescente et j'exige qu'on respecte son intimité lorsqu'elle va aux toilettes et qu'elle soit protégée des détraqués qui pourraient débouler».

Pour la chercheuse, ces commentaires montrent aussi comment les hommes voient, en tendance, les femmes transgenre: comme des hommes qui se déguiseraient en femmes afin d'abuser de ces dernières.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte