Égalités / Parents & enfants

Les femmes musulmanes sont désormais presque aussi éduquées que les hommes

Temps de lecture : 2 min

Selon une étude américaine, elles vont à l'école en moyenne un an de moins que les hommes.

Des femmes au salon du livre de Jeddah, en Arabie Saoudite, le 17 décembre 2016. STRINGER/AFP.
Des femmes au salon du livre de Jeddah, en Arabie Saoudite, le 17 décembre 2016. STRINGER/AFP.

Les femmes musulmanes à travers le monde vont en moyenne à l'école pendant six ans, contre sept ans pour les hommes, selon une étude de l'institut de recherches Pew qui analyse plusieurs générations de musulmans à travers le monde.

Le fossé éducatif entre les hommes et les femmes a beaucoup diminué ces dernières années. En effet, pour les femmes musulmanes nées entre 1936 et 1955, le nombre moyen d'années passées à l'école était de deux ans et demi, contre quatre ans et demi pour les hommes. Pour la génération née entre 1976 et 1985, l'écart n'était plus que d'une année.

Une grande partie de la réduction de cet écart est dû aux avancées éducatives des femmes dans les pays du Golfe. En effet, au Qatar, en Arabie Saoudite, au Koweït et au Bahreïn, les femmes sont maintenant plus diplômées que les hommes. Au Qatar, 51% des jeunes femmes ont fait des études supérieures, contre 34% des hommes, et en Arabie Saoudite 35% des jeunes femmes sont diplômées, contre 28% des hommes.

Mais bien souvent, ces études ne garantissent pas qu'elles trouveront un emploi. «La question n'est pas de savoir si elles font des études, mais si ces études mènent à des emplois», explique Shibley Telhami, un professeur de politique à l'Université du Maryland, interviewé par le Christian Science Monitor.

Or, ce n'est pas le cas. Dans ces pays où les femmes sont très éduquées, leur taux d'emploi est en moyenne plus bas que dans d'autres pays musulmans, en partie car ce sont des pays ultraconservateurs (et très riches) où il est mal vu pour les femmes de travailler hors du foyer.

En Afrique subsaharienne, les femmes musulmanes demeurent beaucoup moins éduquées que les hommes, et le fossé est resté presque inchangé ces dernières années. En Europe, les musulmanes ont en moyenne le même niveau d'éducation que les hommes. Au niveau global, le taux de femmes musulmanes n'ayant jamais été à l'école est passé de 64% pour la génération née entre 1935 et 1955 à 33% pour celle née entre 1976 et 1985.

Slate.fr

Newsletters

Les gays doivent-ils encore être abstinents un an avant de donner leur sang?

Les gays doivent-ils encore être abstinents un an avant de donner leur sang?

Les résultats d’une étude officielle imposent à Agnès Buzyn d’actualiser un dossier compliqué que Marisol Touraine était parvenue, in fine, à gérer.

Les féministes divisées avant la marche du 24 novembre contre les violences sexuelles

Les féministes divisées avant la marche du 24 novembre contre les violences sexuelles

S'il y a toujours eu des divisions, le paysage actuel est beaucoup plus éclaté que dans les années 1970, avec une multitude d'associations aux revendications spécifiques.

Pourquoi se revendiquer «transfuge de classe» alors qu’on ne l’est pas?

Pourquoi se revendiquer «transfuge de classe» alors qu’on ne l’est pas?

Prolétariser ses origines sociales permet de mettre en valeur une trajectoire individuelle soi-disant liée au mérite, ou à une maîtrise polyvalente des différents codes et des rites sociaux.

Newsletters