Monde

La Chine veut être le premier pays à atteindre la face cachée de la Lune

Temps de lecture : 2 min

Et cette nouvelle ambition de conquête spatiale agace et inquiète les Etats-Unis.

Far Side of the Moon | NASA Blueshift via Flickr CC License by
Far Side of the Moon | NASA Blueshift via Flickr CC License by

Le mardi 27 décembre, la Chine a publié un livre blanc dans lequel elle fait part de sa stratégie de conquête spatiale pour les cinq prochaines années. Ce document, relayé par le Christian Science Monitor, confirme les rumeurs sur les volontés du pays de faire alunir une sonde sur la face cachée de la Lune avant 2018.

Cette face qui tourne le dos à la Terre est l’objet de tous les fantasmes depuis des dizaines d’années pour Européens, Chinois et Américains. Selon le Dr Clive Neal, président du Lunar Exploration Analysis Group (Groupe d'analyse de l'exploration lunaire), «la face opposée de la Lune est tellement différente de celle que nous voyons depuis la Terre. Elle contient le plus grand trou du système solaire –le bassin Pôle Sud-Aitken».

Alors que ce livre blanc annonce également le désir de la Chine d’envoyer une sonde spatiale sur Mars d’ici 2020, les Etats-Unis se font du souci. Le pays s’inquiète des capacités spatiales grandissantes de son rival car, au-delà des désirs de conquête de la face cachée de la Lune, la Chine se rapproche de plus en plus de son rêve d'une station spatiale indépendante. Or, si les stations spatiales sont en premier lieu des laboratoires scientifiques, elles permettent aussi aux forces militaires de bénéficier de capacités opérationnelles: leurs satellites permettent d'observer de façon discrète, de transmettre des informations pour coordonner les opérations ou encore d'intercepter des communications.

Fin 2015, le Congrès américain s’était déjà inquiété des ambitions chinoises dans un rapport :

«Les aspirations de la Chine sont motivées par son analyse selon laquelle le pouvoir spatial permet la modernisation militaire du pays, et lui permettrait de concurrencer la supériorité des Etats Unis en matière d’information durant un conflit».

Newsletters

La semaine imaginaire du Prince Philip 

La semaine imaginaire du Prince Philip 

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

En Nouvelle-Zélande, on peut être enterré dans un cercueil donut

En Nouvelle-Zélande, on peut être enterré dans un cercueil donut

Selon le modèle, le prix d'un cercueil personnalisé varie entre 1.800 et 4.500 euros. 

Kidnappé puis incinéré vivant, un homme trisomique est utilisé pour remplacer le corps d'un défunt en Chine

Kidnappé puis incinéré vivant, un homme trisomique est utilisé pour remplacer le corps d'un défunt en Chine

La famille qui a commandité l'enlèvement cherchait à remplacer le corps d'un de ses proches décédé, afin que ce dernier soit enterré. Un rite funéraire interdit dans leur région.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters