Tech & internetMonde

Comment la fête d'anniversaire d'une ado mexicaine a attiré des milliers de personnes

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 29.12.2016 à 11 h 56

Repéré sur NPR, Slate.com, AP

Tout est partie d'une vidéo d'invitation de son père.

Image via YouTube

Image via YouTube

En France, avoir quinze ans n'a pas de signification particulière. L'adolescence est déjà commencée, c'est un âge où l'on est plus tout à fait enfant, mais pas encore adulte non plus. Au Mexique en revanche, le quinzième anniversaire (quinceañera) a une signification particulière, semblable aux «sweet sixteen» des Américains. Au Mexique, comme l'explique à NPR la chercheuse spécialisée dans les cultures latines Norma Cantu, à partir de 15 ans, quand on est une jeune femme «moderne», on est autorisée à «se raser, à porter du rouge à lèvres ou aller en boîte de nuit.» C'est aussi l'âge où l'on peut obtenir son permis de conduire.

C'est là qu'intervient Rubí, jeune mexicaine de San Luis Potosí, qui devait fêter ses 15 ans le 26 décembre dernier. Son père décide de marquer le coup et publie sur Facebook une vidéo d'invitation pour la fameuse soirée.


Avec sa fille et sa femme, il invite «tout le monde» à venir célébrer l'événement dans leur ranch, pensant s'adresser évidemment à ses voisins. Bien sûr, cette vidéo aurait pu rester dans les profondeurs de YouTube, mais comme l'explique Slate.com, c'est l'inverse qui s'est produit. «Peut-être est-ce le pull rose de la mère silencieuse, le discours sérieux du père, son chapeau de cow-boy, ou Rubí elle-même avec son imprimé léopard et sa tiare en faux diamants. La mention du père d'une chiva —une “chèvre” en espagnol, et de l'argot régional pour désigner un cheval de course— a particulièrement fait mouche. Peu importe l'ingrédient magique, l'invitation est devenue une phénomène viral.»

La famille est allée sur les plateaux télé en amont de l'anniversaire, une compagnie aérienne a même offert 30% de réduction pour s'y rendre et le gouvernement a dû prendre des mesures de sécurité supplémentaires. Un chanteur a composé une chanson pour l'occasion, la soirée de l'année, et l'acteur Gael García Bernal a participé à une vidéo parodiant l'invitation du père de Rubí. Au total, sur la page Facebook de l'événement, 1,3 million de personnes ont répondu qu'elles participeraient.


Le monde entier n'est évidemment pas venu fêter l'anniversaire de Rubí le 26 décembre, mais des milliers de personnes ont tout de même fait le déplacement. L'agence Associated Press, qui a couvert «l'événement», raconte que la journée a commencé avec une messe et s'est finie avec un concert de rock géant. «Des membres de la famille ont dû ouvrir un chemin pour la jeune fille au milieu de dizaines de journalistes et de photographes en train de prendre des photos pour qu'elle puisse rejoindre une messe en son honneur dans un champ de l'Etat de San Luis Potosí.» Le tout encadré par la police et la Croix-Rouge, occasionnant même des embouteillages dans les alentours. La jeune fille a tout de même eu l'air d'adorer sa journée de quinceañera, de quoi soulager son père par qui toute cette affaire a démarré. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte