MondeCulture

Aux États-Unis, le fossé entre Trump et Clinton passe aussi par les séries télé

Repéré par Emeline Amétis, mis à jour le 28.12.2016 à 16 h 48

Repéré sur The New York Times

L'élection présidentielle opposait les fans de «Modern Family» à ceux de «The Walking Dead».

Capture d'écran de la série Modern Family, l'une des plus appréciées dans les villes américaines.

Capture d'écran de la série Modern Family, l'une des plus appréciées dans les villes américaines.

Pour savoir à quel point une région des Etats-Unis a voté pour Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine, il existe des données plus révélatrices que les résultats de George W. Bush en 2000, selon le New York Times: les émissions de télé préférées des électeurs du coin.

Le site américain s’est intéressé au fossé culturel qui sépare les électeurs de Donald Trump de ceux d’Hillary Clinton en cartographiant les cinquante programmes américains les plus likés sur Facebook.

«Ensemble, ils révèlent un clivage culturel national entre trois secteurs distincts: les villes et leurs banlieues, les zones rurales et ce que nous appelons la “Black Belt” —une bande qui s’étend de la rivière Mississippi à la côte Est des Etats-Unis jusqu’à Washington, mais qui inclut aussi des villes et d’autres régions avec de larges populations non-blanches», détaille le New York Times.

Ainsi, le quotidien constate que Modern Family, Game of Thrones, South Park, Orange is the New Black et Les Simpson sont des séries particulièrement appréciées dans les zones urbaines. La plupart des séries listées sont catégorisées comme «progressistes»: Modern Family raconte par exemple la vie quotidienne des membres d'une famille recomposée, parmi lesquels un couple d'homosexuels adoptants et un couple mixte entre une femme colombienne et un sexagénaire blanc.

Dans les régions rurales, on leur préfère 16 ans et enceinte, American Dad, Duck Dynasty, The Walking Dead, The Voice et NCIS. Des émissions aux thématiques plus conservatrices pour certaines, notamment s'agissant de Duck Dynasty, une émission de télé-réalité sur le quotidien de Phil Robertson, un chasseur louisianais chrétien et très conservateur auquel le nouveau conseiller de Donald Trump Stephen Bannon a récemment consacré un documentaire.

Enfin, Empire, Scandal, L’Incroyable Famille Kardashian et New York Unité Spéciale trouvent leur audience la plus fidèle dans la «Black Belt».

Durant la campagne, les équipes des candidats s'appuyaient sur ces préférences pour toucher les électeurs. La campagne de Donald Trump ciblait ainsi particulièrement les amateurs des séries The Walking Dead et NCIS, les deux les plus populaires parmi les citoyens dont les opinions politiques sont en accord avec celles du président élu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte