Culture

Les jeux vidéo qu'il ne fallait pas manquer cette année

Emeline Amétis, mis à jour le 30.12.2016 à 17 h 37

Quoi de mieux pour commencer 2017 que de jouer à ce qui s'est fait de mieux l'année précédente?

Capture d'écran du jeu «Uncharted 4».

Capture d'écran du jeu «Uncharted 4».

2016 a été une année prolifique pour l'industrie du jeu vidéo: nombre de sorties n'étaient plus attendues et ont soulagé la frustration des plus impatients. D'autres, dont le public attendait peu de choses, ont finalement fait leurs preuves. Il ne s'agit bien sûr pas d'une liste exhaustive, mais de quelques idées de jeux pour bien commencer 2017, en se plongeant dans ce qu'il a pu se faire de plus poétique, de plus vibrant, de plus beau ou de plus amusant l'année précédente.

1.Insidedisponible sur PC et consoles

Un jeu comme Inside, il faut le voir pour le croire. Six ans après le renommé Limbo, le studio danois Playdead propose un jeu vidéo d’horreur passionnant, soigné et tourmenté. Dans Inside, vous incarnerez un garçon sans visage en proie à des dangers terrifiants. 

Pour s’enfuir de l’usine dystopique dans laquelle vous finirez enfermé, il vous faudra éviter les nombreux pièges qui vous sont tendus et résoudre les énigmes du jeu de plate-forme les unes après les autres. Le tout dans une ambiance des plus oppressantes. Au point qu’elle en donne de véritables sueurs froides.  

Rien n’est laissé au hasard: de la palette de couleurs sombres à la narration silencieuse, en passant par les courts instants musicaux. À découvrir d'urgence...

2.Uncharted 4disponible uniquement sur PlayStation 4

Il était on ne peut plus attendu. Et Uncharted 4 valait toute la patience du monde. Le quatrième volet de la licence phare du studio américain Naughty dog est un chef d’oeuvre visuel. Partout où l’on suit Nathan Drake, le héros digne d’Indiana Jones, la lumière, les détails —du mouvement des feuilles à celui de l’eau— et les décors sont époustouflants de réalisme. Tant et si bien que l’on a parfois du mal à distinguer les cinématiques du vrai jeu. 

Comme dans les autres épisodes d’Uncharted, vous incarnerez Nathan, un protagoniste de ce type de super production (triple A) comme il en existe par dizaines: un homme blanc, brun, la trentaine. Comme dans les autres épisodes d’Uncharted, vous vous lancerez à la recherche d’un inestimable trésor, convoité par une milice lourdement armée. 

Alors certes, le jeu est répétitif (escalade, échanges de tirs, escalade), le récit prévisible et la compassion de Nathan pour les hommes de la milice qu’il a décimée à l’arme à feu (toujours) inexistante. Malgré tout, on ne peut que rester ébahi devant de tels graphismes. 

3.The Last Guardiandisponible uniquement sur Playstation 4

Lui aussi était attendu. Mais plus que n'importe lequel des jeux cités ici. Depuis Shadow of the Colossus, sorti en 2005, les fans étaient forcés d'attendre l'opus promis par le talentueux Fumito Ueda pour parachever la trilogie. Ce n'est donc qu'une dizaine d'années plus tard que The Last Guardian est enfin arrivé entre les mains des joueurs, après de nombreux reports. Et on comprend aisément qu'il ait fallu une décennie pour venir à bout de ce chef d'oeuvre poétique.

Dans ce jeu, vous suivrez les périples d'un jeune garçon sans nom et d'une créature légendaire, baptisée Trico, avec laquelle il se liera d'amitié. Il vous faudra vous échapper d'une vertigineuse cité en ruine dont on ne devine rien. 

4.Firewatchdisponible sur PC et consoles

Si vous avez un penchant pour les jeux vidéo aux allures cinématographiques, Firewatch saura sans doute vous satisfaire. Ne serait-ce que pour la justesse de ses dialogues.

Dans le jeu du studio américain Campo Santo, vous incarnerez un garde forestier du parc national du Wyoming guidé par sa formatrice —via talkie-walkie—, Delilah. Quand il vous faudra dialoguer avec elle, vous aurez d’ailleurs le choix entre plusieurs réponses, comme dans les jeux du studio Telltale Games à la différence que vos choix n'influeront pas sur l'histoire.

Les graphismes ne sont pas aussi réalistes que dans les jeux précités, mais la direction artistique n'en est pas moins soignée. Au-delà de ces considérations superficielles, la force de Firewatch, c’est indéniablement son intrigue. Rien ne vous semblera compliqué pour que vous soyez justement attentif au récit et à vos découvertes au fil du jeu. 

5.Virginiadisponible sur PC et consoles

Encore plus cinématographique que FirewatchVirginia. Et cette fois, il ne s'agira pas de la qualité des dialogues puisque les personnages sont mutiques.

Dans le jeu du studio britannique Variable State, vous suivrez les déroutes d'Anne Tarver, nouvellement agent du FBI, dans un thriller interactif très lynchien. En s'affranchissant des codes traditionnels du jeu vidéo (pas de vraies cinématiques mais des ellipses), Virginia propose une expérience intéressante, plus proche de Twin Peaks que d'un autre jeu vidéo. 

6.Unraveldisponible sur PC et consoles

Amateurs de réalisme en jeu vidéo, vous serez servi. Là encore, comme pour Uncharted 4, Unravel relève du perfectionnisme. 

Dans ce jeu de plate-forme, petit dernier du studio suédois Coldwood, vous incarnerez Yarny, un bonhomme né d’une pelotte de laine en tombant d’un panier. En découvrant les photos disposées dans la maison dans laquelle vous êtes né, vous pourrez voyager de souvenirs en souvenirs, dans des paysages nordiques vus sous la perspective de votre petit personnage. 

Unravel mêle docilement réflexion et plate-formes: pour continuer à vous déplacer, il vous faudra résoudre quelques énigmes, tout en veillant à ce que vous ne veniez pas à bout de votre fil. Mais rien de très compliqué en soi. Ce jeu a donc une durée de vie relativement courte.

7.Pokémon Soleil et Lunedisponible uniquement sur Nintendo 3DS

Fort du succès de Pokémon Go, ce jeu était sûrement le plus attendu de cette fin d'année sur console mobile. Et pour répondre aux fans impatients, Gamefreak a procédé à de nombreux changements. Nouvel environnement, nouveaux Pokémons (certains anciens ont même eu droit à un nouveau design, plus ou moins réussi), et nouveaux challenges avec la fin des arènes et l'arrivée de défis.

Malgré toutes ces différences avec les premières versions du jeu, on prend un plaisir certain à renouer avec un univers qui a nourri l'enfance de beaucoup de joueurs. D'autant plus que, avec les années, les performances graphiques, visuelles et narratives ont considérablement évolué.

Petit regret néanmoins: le gameplay est gâché par le balisage étouffant du jeu, qui oublie qu'une partie du public a grandi et n'a plus besoin qu'on le prenne par la main.

8.Lovers on a dangerous spacetimedisponible sur PC et consoles

Installez-vous dans un canapé confortable. Lovers in a Dangerous Spacetime, produit par le petit studio canadien Asteroid Base, est une petite pépite de co-op. En vérité, il est sorti l'année passée, en 2015, sur Xbox et PC, mais l'occasion d'une sortie sur Playstation 4 était trop belle.

À deux (il est possible d’y jouer en solo), vous incarnerez des personnages à bord d’un étrange vaisseau. Votre mission: rétablir l’amour dans l’univers, kidnappé par des agents du mal. Pour ce faire, vous parcourrez plusieurs constellations qu’il vous faudra nettoyer de ses créatures malveillantes. 

Lovers in a Dangerous Spacetime parviendra à vous insuffler un peu de sérénité après une longue journée de travail (à condition de couper la bande-son). La seule tension que vous pourriez ressentir, c’est la difficulté occasionnelle du jeu. Mais pas de quoi susciter chez vous une aversion pour lui. Surtout, c’est l’occasion rêvée d’améliorer votre relationnel avec votre partenaire: dans Lovers in a Dangerous Spacetime, la communication est une question de survie. Vous en tirerez les conclusions qui vous semblent appropriées. 

Emeline Amétis
Emeline Amétis (62 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte