Monde

Des membres des Chœurs de l'Armée Rouge disparaissent avec un avion militaire russe en mer Noire

Repéré par Mélissa Bounoua, mis à jour le 25.12.2016 à 17 h 38

Repéré sur Associated Press

Sur 92 personnes à bord, 64 membres des Chœurs de l'Armée Rouge étaient réunis pour aller chanter devant les soldats russes en Syrie pour la nouvelle année.

Des sauveteurs russes transportent un corps découvert après le crash d'un avion militaire russe près de Sotchi, le 25 décembre 2016 en Russie | AFP

Des sauveteurs russes transportent un corps découvert après le crash d'un avion militaire russe près de Sotchi, le 25 décembre 2016 en Russie | AFP

Les Chœurs de l'Armée Rouge devaient aller fêter la nouvelle année avec les soldats du pays envoyés en Syrie. Un Tupolev-154 est parti tôt ce dimanche 25 décembre, transportant 92 personnes. Après avoir disparu des écrans radar deux minutes après son décollage depuis le sud de Sotchi, il s'est abîmé en mer Noire. Aucun passager ne semble avoir survécu, rapporte Associated Press. Il y avait aussi à bord neuf journalistes russes et une femme médecin, Yelizaveta Glinka.

L'avion devait amener l'ensemble Alexandrov, plus connu sous le nom de Chœur de l'Armée Rouge, à la base militaire d' Hmeimim à Lattaquié en Syrie. Viktor Ozerov, président de la commission de la Défense et de la sécurité à la Douma, explique que le crash a pu être causé par une faille technique ou un erreur de pilotage de l'équipage. Mais il ne croit pas à la piste terroriste, soulignant que l'avion était piloté par des membres de l'armée. «J'exclus totalement cette idée», précise-t-il à l'agence RIA Novosti.

L'armée envoie régulièrement chanteurs et artistes à  Hmeimim pour qu'ils se produisent face aux soldats. «Perdre un tel groupe d'un coup est une terrible tragédie», a dit Alexander Kibovsky, adjoint à la culture à la mairie de Moscou, à l'agence RIA Novosti. La base de  Hmeimim est le centre des opérations aériennes de la Russie en Syrie qui ont débuté en septembre 2015. Le Nouvel An est une fête très importante pour les Russes. Le Noël orthodoxe qui a lieu le 7 janvier est aussi très largement célébré. Vladimir Poutine a déclaré que ce lundi 26 décembre serait un jour de deuil national. Dans une intervention diffusée à la télévision, il a affirmé:

«Nous allons mener une enquête poussée pour déterminer les raisons et nous ferons tout pour soutenir les familles des victimes.» 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte