Partager cet article

Ce que vos étranges notes d'iPhones disent de vous

Ce que vous notez pourra être retenu contre vous…

1. La Nostradamus de l’iOS10

Son profil La dernière fois que vous l’avez vue, elle voulait entamer un master sur la théorie des cordes appliquée à l’œuvre de Beyoncé pour laquelle elle s’était déjà attribué un Nobel par anticipation. À défaut d’avoir été repérée pour le prochain casting du Collège de France, elle est toujours partante pour une leçon inaugurale en terrasse. Peu importe le sujet, elle a une théorie.

Ses notes d’iPhone Probablement géniales, à condition de pouvoir les décrypter. Elle ne s’embête évidemment pas à noter ses listes de courses (elle n’a pas le temps de manger) mais consigne dans le désordre les éruptions de son cerveau en feu. Le lendemain, même elle ne sait plus de quoi il s’agit, mais nul doute que son «elles vivent cpmme dasn des cocns qui flottent sur des lac d’ondes narcssisiques» écrit à 03h55 éclairera les générations futures sur la vie dans les années 2010. Et que «c’est danz les notices qu’on saura les dérives du temos», tapé dans la précipitation en pleine rue, résoudra une fois pour toutes le problème du dérèglement climatique. Mais rien n’égalera son chef-d’œuvre laconique «non», enregistré un 12 mars à 21h54.
 

2.La serial listeuse

Son profil La civilisation a connu deux avancées majeures pour cette hyperactive à la concentration défaillante. Le Post-it et le smartphone (et le Danao, mais qui s’en souvient). Époque Post-it, elle disposait des papiers autocollants un peu partout autour d’elle, façon Memento, pour ne pas oublier d’aller rendre ses VHS au vidéoclub ou pour aller chercher ses photos chez Kodak. Grâce au smartphone, c’est l’intégralité de sa mémoire qui figure désormais en data dans sa poche, du prochain livre qu’elle doit lire au temps de cuisson du pot-au-feu, dans un random géant qui pourrait bien remporter le Goncourt en 2019.

Ses notes d’iPhone Pain céréales sport saison 4 GOT, acheter de la menthe, qui a dit «créer, c’est vivre deux fois», Radio lab, Wamiz, 627E, lunettes Audi Break grise, 40 av de Friedland, un tapin atomique, le petit souk, tomates thym tofu frit curcuma, Rêve d’un chat qui porte un collier Gucci, Recettes curcuma, Cocktail Singapore Sling, Nose rue Bachaumont, maillot de bain chaussette gant de toilette, revoir des films avec Delphine Seyrig, médoc pour le rhume, Trois femmes puissantes.
 

3.L'entrepreneuse évanescente

Son profil Il vous arrive de regretter de ne pas avoir déposé une idée à temps? C’est la biographie de cette fille dont l’enthousiasme n’a d’égal que la désorganisation. Elle a une idée toutes les cinq minutes, du genre qui pourrait la rendre millionnaire, mais n’a manifestement pas la fonction «pomme S». Du coup, quand vous lui demandez: «Et au fait, t’en es où avec ton projet de magasin de cassettes audio?», elle vous regarde comme si vous aviez un retard mental vu que là elle se lance dans la commercialisation de Tic Tac goût légumes.

Ses notes d’iPhone Une suite de mots-clés aussi lapidaire que mystérieuse. Mais qui confine parfois à la poésie. Même ses activités les plus quotidiennes ressemblent à des incantations magiques quand elles s’entrechoquent au hasard d’une note, comme dans «course hippique dent en or piano craft», créée un  lundi matin ou son «Pancakes et domination masculine» qui ferait un merveilleux titre de polar. Mais qui présage peut-être une nouvelle idée géniale comme sa récente prise de conscience: «Avant, quand les gens étaient dans la rue, ils étaient dans la rue.»
 

4.La double personnalité

Son profil C’est l’amie d’amis dont vous recevez sans cesse des mails parce que c’est toujours elle qui s’occupe de la cagnotte anniversaire de tout le monde avec des mots trop sympas, qui forwarde les pétitions de change.org pour le droit à mourir dans la dignité des pandas du Xinjiang ou des gifs de chats qui adoptent des souris atteintes de la malaria.  Du coup, tout le monde l’aime, parce qu’elle est gentille et qu’elle like à tout-va sur les réseaux. Au point que, quand quelque chose disparaît au bureau, elle ne fait même pas partie de la liste des suspects.

Ses notes d’iPhone Un dédale de notes mesquines façon expert-comptable où s’alignent les prix des cadeaux offerts et reçus, une flopée de considérations hyper-pessimistes sur la vie genre «sous le masque hideux de leur arrogance, les gens ont le visage fané par la médiocrité» ou «J est aussi malhonnête que son haleine», le tout écrit sous l’emprise de l’alcool. Et des octets d’ennui qui dressent les contours d’un esprit étroit comme ce «faire une liste des trucs que j’ai prêté aux autres» suivi de la mention «stylo quatre couleurs à Aude».    

5.La parano

Son profil Pamela Anderson n’a peut-être pas réellement assassiné Edward Snowden avec un sandwich vegan, mais il faut quand même rester vigilant. C’est en tout cas l’intime conviction de cette technophobe qui n’a cédé au smartphone qu’afin de pouvoir commander des berlines Uber et jouer à Zombie Tsunami dans son bain. Mais pas question de faire confiance à la voix synthétique de Siri qui répète tout ce qu’on lui confie à la NSA. D’où un code de conduite plus stricte qu’un régime sans glucides pour être sûre qu’aucune de ses infos personnelles n’arrive sur le bureau de Tim Cook, comme si le CEO d’Apple passait ses soirées à lire les notes de ses clients.

Ses notes d’iPhone prénoms remplacés par des initiales, noms de lieux tronqués, suite de chiffres incompréhensibles. À tel point qu’elle-même a du mal à s’y retrouver faute de ne jamais se rappeler le contexte de notes comme «Eveleigh» qui peut aussi bien évoquer un nouveau restaurant branché, un village irlandais ou une pathologie du pied. Ou «dire à Mathias», qui a l’insondable force mystérieuse du «Trouver Robert Langdon» de Da Vinci Code.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte