MondeLife

La couguar est la cousine de la Milf

Layla Demay, mis à jour le 04.03.2010 à 11 h 03

La série Cougar Town met en scène des quadra prédatrices et sexy.

Le sous-titre de la série Cougar Town l’affirme: 40 ans, c’est le nouveau 20 ans. Les femmes ont rajeuni. Les femmes couguars le prouvent. Elles font un atterrissage en force dans les salons des Américains. Couguars, comprenez: des femmes matures et néanmoins prédatrices de chair fraîche. La couguar est une prédatrice solitaire, faisant proie de toutes victimes sans défenses passant à portée de griffe. La version féminine d’Eddie Barclay, en plus attrayant. Les médias américains regorgent du nouveau sex-symbol. Demi Moore est l'incarnation du phénomène, même si l’actrice s’est déclarée passablement agacée par l’appellation.

Cougar Town raconte l’histoire de Jules (prénom féminin), quadra sexy récemment divorcée, chassant le mâle de 20 ans son cadet. Le rôle est tenu par Courtney Cox Arquette, 45 ans, ex de la série Friends. A l’heure du Botox pour tous, le phénomène Couguar est en train de réussir une fulgurante percée médiatique. Une comédie musicale intitulée tout simplement Cougar the Musical, était jouée cet été à New York au profit d’une organisation caritative contre le cancer. Un long-métrage en cours de production Pumas, avec Jennifer Anniston dans le rôle-titre. La puma, c'est la petite sœur légèrement édulcorée de la couguar, définie comme la trentenaire chassant des vingtenaires. L’ancienne héroïne de Friends s’est d’ailleurs gentiment faite égratigner par la presse qui n'a pas manqué de se demander pourquoi le rôle d’une trentenaire était confié à une quadra! Sans doute qu’une trentenaire n’avait pas l’air assez mature. Le terme «Couguar» a également inspiré plusieurs bouquins, guides pratiques expliquant comment séduire les jeunots.

La France n’est pas en reste avec quelques couguars célèbres. Claire Chazal partage ainsi l'intimité d'Arnaud Lemaire, (et sa coupe de cheveux). Amanda Lear est avec le mannequin et acteur Manuel Casella. Mais on n'en est pas encore à un re-branding systématique de la quadra ou quinqua en pin-up. La France reste accrochée au gigolo plutôt qu’au toy-boy. D'ailleurs, quand le thème inspire le cinéma, ça donne des films comme Cliente de Josiane Balasko.

Pas question de dire que les gigolos n’existent pas outre-atlantique, mais ils n’inspirent pas (plus) le fantasme collectif. En revanche, la niche marketing couguar n’en finit plus d’enfler. Sans doute le corollaire de la dermatologie cosmétique et de l’obsession de la jeunesse: les femmes se sentent moins frappées par le poids des rides, du coup, elles revendiquent le droit de séduire leurs cadets.

Démographiquement, c’est très logique, puisque l’espérance de vie des femmes est d’au moins cinq ans supérieure à celle des hommes. Culturellement, c’est beaucoup moins simple.

Avant le phénomène couguar, il y a eu la MILF. Là où la couguar est active, prédatrice chassant dans les bars à la recherche parfois désespérée de chair fraîche, la MILF a un rôle passif. Elle est érigée MILF, avec ou sans son assentiment. Popularisé par le film American Pie en 1999, l’acronyme signifie «Mom I’d Like to Fuck», «mère de famille que j’aimerais baiser». Dans son expression médiatique, elle est aujourd’hui essentiellement présente dans l'univers porno. Une industrie qui a d’ailleurs vu un très net accroissement d’intérêt pour les films mettant en scène des femmes plus mûres. Il y a 10 ans, la MILF venait bousculer la convention selon laquelle après une grossesse, une femme perdait son sex-appeal, son corps déformé par la maternité, son capital séduction inversement proportionnel au nombre de couches changées. Et puis, tada! Angelina Jolie est arrivée. Certes, elle aura été proclamée MILF bien avant d’avoir enfanté, mais son statut de mère adoptive mêlé à son immense aura sexuelle lui ont tout de même donné droit au label.

Phénomène médiatique, ou changement sociétal?

Rappelons-nous tout de même qu’en 1986, Newsweek affirmait qu’une femme célibataire de plus de 40 ans avait plus de chances d’être victime d’un attentat terroriste que de se marier. Demi et Ashton sont-ils anecdotiques, ou bien sont-ils la partie émergée d’un iceberg? Les chiffres sont équivoques, même si des recherches récentes montrent que de plus en plus d'Américaines sont mariées ou bien vivent avec des hommes de 5 à 10 ans leurs cadets. Selon une étude de AARP, un groupe représentant les seniors, 34% des femmes de plus de 40 ans affirmaient sortir ou être sorties avec des hommes de 5 à 10 ans plus jeunes qu’elles.

L’effet crème anti-ride doublée d’un mec jeune à son bras pourrait vraiment faire croire que le temps n’a pas de prise. Les Françaises consomment moins de Botox que les Américaines. Assument-elles leurs rides comme le martèlent les magazines féminins? Une possible explication à leur manque d’intérêt pour les hommes plus jeunes.

De l’autre côté de l’Atlantique, le stigmate gigolo, encore vivace en France, cède le pas au woman-power. Hugh Hefner ou feu Eddie Barclay n’ont plus l’apanage des jeunes conquêtes. Les couguars et leur appétit sexuel auraient-elles fait exploser le plafond de verre du dating?

Layla Demay et Laure Watrin

Image de une: Lors d'un diner à Washington, Ashton Kutcher and Demi Moore, mai 2009. REUTERS/Mike Theiler

Layla Demay
Layla Demay (4 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte