Monde

Financer la réforme de santé en taxant la chirurgie esthétique

Temps de lecture : 2 min

Pour financer la réforme de santé américaine, les démocrates proposent une nouvelle taxe sur la chirurgie esthétique. Cet ajout surprise au projet de loi a été révélé mercredi 18 novembre tard dans la soirée à Washington par le leader de la majorité au Sénat Harry Reid. Ce prélèvement de 5% pourrait dégager 5 milliards de dollars sur dix ans pour le plan santé, un petit plus bienvenu pour atteindre les 849 milliards nécessaires.

La taxe serait payée par les patients. Si ceux-ci ne s'en acquittent pas lorsqu'ils règlent la facture de leur opération, elle sera facturée au praticien.

D'après le projet de loi, seules seront concernées les chirurgies qui «ne sont pas destinées à corriger une déformation due à une anomalie génétique, une blessure résultant d'un accident ou d'un traumatisme, ou d'une maladie.» La taxe prendrait effet le 1er janvier.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI SUR SLATE:

"Victoire d'Obama sur la réforme de la santé: prochaine étape, le Sénat"

Image de une: chirurgie esthétique par madelineyoki via Flickr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Victoire de la judokate Clarisse Agbegnenou aux Championnats du monde, sécheresse en Californie et émoi après la découverte des ossements de 215 enfants autochtones au Canada... La semaine du 5 au 11 juin 2021 en images.

Ce qui se cache derrière Lilibet, le prénom de la fille de Meghan et Harry

Ce qui se cache derrière Lilibet, le prénom de la fille de Meghan et Harry

Est-ce que la reine Elizabeth a vraiment inventé le nom «Lilibet»? Cette dénomination est-elle une manière de s'excuser après l'interview accordée à Oprah Winfrey?

Des soignants suspendus d'un hôpital américain pour avoir refusé d'être vaccinés contre le Covid

Des soignants suspendus d'un hôpital américain pour avoir refusé d'être vaccinés contre le Covid

Ils risquent d'être licenciés s'ils ne reçoivent pas leurs deux doses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio