Société

Les nazis se sont inspirés des États-Unis pour élaborer leurs lois sur la «pureté raciale»

Temps de lecture : 2 min

Des archives montrent que la ségragation raciale en vigueur jusque dans les années 1960 a été étudiée par les juristes du Troisième Reich en 1934.

Hitler en parade à Nuremberg, novembre 1935. via Wikipedia
Hitler en parade à Nuremberg, novembre 1935. via Wikipedia

Hitler et les nazis admiraient les États-Unis qui, à l’issue de la Première guerre, étaient devenus la première puissance économique et culturelle mondiale. Alors qu’ils visaient dans les années 1930 la mise au ban de la société allemande des Juifs, ils s’inspirèrent de la législation en vigueur outre-Atlantique.

Le professeur de Yale James Q Whitman raconte sur le site Quartz que les juristes nazis qui ont préparé la législation antisémite du régime ont explicitement fait référence aux lois américaines lors d’une réunion importante qui s’est tenue le 5 juin 1934, et dont la retranscription a été conservée. Les nazis s’intéressaient en particulier aux lois Jim Crow, le système qui organisait la ségrégation raciale entre blancs et noirs dans les États du sud des États-Unis après l’abolition de l’esclavage et jusqu’aux années 1960. Ils ont abordé également la criminalisation des mariages mixtes et la manière dont le droit américain définissait qui était Noir.

En dépit des aspects de la démocratie libérale américaine que les membres du parti nazi, au pouvoir à partir de 1933, détestaient, ils se sont inspirés d’une société dont le racisme était alors inscrit dans la loi, et Hitler lui-même cite les États-Unis en exemple dans Mein Kampf. Comme le rappelle l’auteur, le projet de génocide des Juifs ne fut décidé que plus tard. Mais la quête d’une Allemagne «aryenne» et «pure» a été aiguillée par le système légistatif américain en vigueur au milieu du XXe siècle.

Newsletters

En Angleterre, des toilettes non mixtes seront désormais obligatoires dans les lieux publics

En Angleterre, des toilettes non mixtes seront désormais obligatoires dans les lieux publics

De nombreuses femmes auraient notamment exprimé dans un rapport leurs inquiétudes concernant leur vie privée à utiliser des toilettes non séparées.

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

«L'ange blond d'Auschwitz», Irma Grese, était connue pour son sadisme envers les prisonniers d'Auschwitz. Mais d'autres femmes ont laissé libre court à leurs envies meurtrières sous le régime nazi.

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

De récentes études analysent le pourquoi du comment voir le verre à moitié plein permet d'augmenter son espérance de vie et d'être en meilleure santé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio