Monde

Attentat: un camion fonce dans la foule à Berlin, au moins 12 morts

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran sur Twitter
Capture d'écran sur Twitter

Un camion a foncé, lundi 19 décembre vers 20 heures 30, sur un marché de Noël dans le centre de Berlin. Au moins douze personnes ont été tuées et quarante-huit autres sont blessées. Une personne a été interpellée et une autre a été tuée.

Le camion, un 15 tonnes de 25 mètres bâché de bleu, a semble-t-il roulé sur un trottoir fauchant des dizaines de personnes avant de s’immobiliser sur le côté du marché. Un homme a été arrêté, tandis qu'un autre terroriste présumé est mort sur place, affirme Reuters.

La police berlinoise a dans un communiqué demandé aux habitants:

«Aidez-nous et restez chez vous sans répandre de rumeurs».

Le quartier où s'est déroulé le drame est très touristique. Il se situe au pied de
l'Eglise du souvenir de Berlin, qui a été laissée en ruine pour témoigner de la Seconde Guerre mondiale.

Le mode opératoire de l'attaque n'est pas sans rappeler celle survenue à Nice, le 14-Juillet. Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé avec un camion dans une foule qui assistait au feu d'artifice de la fête nationale. L'attentat, revendiqué par Daech, avait tué 86 personnes.

Des voitures de police et des ambulances ont convergé par dizaines vers la scène du drame. Une opération de sécurité massive s'est mise en place dans la capitale allemande.

La chancelière allemande a réagi à l'attaque et a annoncé être «en deuil».

Newsletters

Perpétuité pour l'un, liberté pour l'autre: pourquoi la France et l'Allemagne jugent différemment les tortionnaires syriens

Perpétuité pour l'un, liberté pour l'autre: pourquoi la France et l'Allemagne jugent différemment les tortionnaires syriens

En libérant un ancien membre de la sûreté de l'État accusé de complicité de crimes contre l'humanité commis en Syrie, le «pays des droits de l'Homme» s'est montré peu fidèle à sa réputation.

Pommes de terre, huile, lait: l'Algérie hantée par les pénuries

Pommes de terre, huile, lait: l'Algérie hantée par les pénuries

Alors que les denrées alimentaires de base se font de plus en plus rares, le gouvernement algérien multiplie les mesures drastiques pour tenter de stopper l'hémorragie.

Un clou chasse l'autre

Un clou chasse l'autre

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio