Allemagne / Monde

Attentat: un camion fonce dans la foule à Berlin, au moins 12 morts

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran sur Twitter
Capture d'écran sur Twitter

Un camion a foncé, lundi 19 décembre vers 20 heures 30, sur un marché de Noël dans le centre de Berlin. Au moins douze personnes ont été tuées et quarante-huit autres sont blessées. Une personne a été interpellée et une autre a été tuée.

Le camion, un 15 tonnes de 25 mètres bâché de bleu, a semble-t-il roulé sur un trottoir fauchant des dizaines de personnes avant de s’immobiliser sur le côté du marché. Un homme a été arrêté, tandis qu'un autre terroriste présumé est mort sur place, affirme Reuters.

La police berlinoise a dans un communiqué demandé aux habitants:

«Aidez-nous et restez chez vous sans répandre de rumeurs».

Le quartier où s'est déroulé le drame est très touristique. Il se situe au pied de
l'Eglise du souvenir de Berlin, qui a été laissée en ruine pour témoigner de la Seconde Guerre mondiale.

Le mode opératoire de l'attaque n'est pas sans rappeler celle survenue à Nice, le 14-Juillet. Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé avec un camion dans une foule qui assistait au feu d'artifice de la fête nationale. L'attentat, revendiqué par Daech, avait tué 86 personnes.

Des voitures de police et des ambulances ont convergé par dizaines vers la scène du drame. Une opération de sécurité massive s'est mise en place dans la capitale allemande.

La chancelière allemande a réagi à l'attaque et a annoncé être «en deuil».

Slate.fr

Newsletters

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Un manuel des forces soviétiques de 1974 recense de nombreux conseils à destination des instructeurs.

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Newsletters