Science & santéDouble X

Hommes et femmes ont un point de vue différent sur le monde (littéralement parlant)

Repéré par Peggy Sastre, mis à jour le 14.12.2016 à 15 h 18

Repéré sur Journal of vision, Université Queen Mary

En tendance, les femmes se focalisent davantage sur le côté gauche des visages et passent plus de temps à les analyser que les hommes.

Le fond de l’œil effraie | jjutt via Flickr CC License by

Le fond de l’œil effraie | jjutt via Flickr CC License by

En moyenne, hommes et femmes ne regardent pas des visages ni n'absorbent des informations visuelles de la même manière. Telle est la principale conclusion d'une étude menée par des psychologues affiliés à trois universités britanniques auprès de 405 visiteurs du Science Museum de Londres, représentant 58 nationalités différentes. Un travail susceptible d'avoir des répercussions dans des domaines très différents –par exemple en médecine, dans les procédures diagnostiques des troubles autistiques, mais aussi dans la prévention routière ou même encore la publicité.

Dans cette étude, ayant duré cinq semaines à raison d'une session de quinze minutes par individu, les volontaires devaient s'installer devant un écran d'ordinateur et faire comme s'ils parlaient à une autre personne (un acteur) durant une conversation vidéo fictive, le tout pendant que leurs mouvements oculaires étaient surveillés de près.

Pour Antoine Coutrot, l'auteur principal de l'étude et chercheur associé en sciences biologiques et chimiques à l'université Queen Mary de Londres, «Il s'agit de la première étude à démontrer une différence sexuelle nette entre la manière dont les hommes et les femmes regardent des visages».

«Nous avons pu établir le genre du participant uniquement en analysant la façon dont il regardait le visage de l'acteur, précise Coutrot, et nous pouvons exclure le facteur culturel, vu que quasiment 60 nationalités ont été testées. Il est possible aussi d'éliminer d'autres caractéristiques subjectives comme la beauté ou l'impression de sincérité.»

Le sens du détail

«Dans la culture populaire, on dit souvent que les hommes et les femmes ne voient pas les choses de la même manière, ajoute Isabelle Mareschal, co-auteure de l'étude, grâce à l'oculométrie, nous avons ici la première démonstration du fait que les hommes et les femmes n'absorbent effectivement pas l'information visuelle d'une façon identique.»

Des différences tellement marquées qu'une fois leurs données collectées, les scientifiques ont été capables, à rebours, de prédire le sexe d'un observateur de ses mouvements oculaires, et ce avec un degré de fiabilité dépassant les 80% –soit largement supérieur aux 50% du hasard.

Selon les chercheurs, les femmes ont tendance à davantage se focaliser sur le côté gauche du visage selon leur point de vue (le côté droit de la personne qui leur fait face) et à orienter préférentiellement leur regard dans cette direction. Un biais que l'on sait apparaître très tôt dans le développement de l'enfant et même concerner d'autres espèces que la nôtre, comme les chiens ou les macaques rhésus. De même, relativement aux hommes, les femmes passent plus de temps à détailler visuellement un visage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte