Monde

Ce que cache vraiment la zone 51 (non, ce ne sont pas des extraterrestres)

Temps de lecture : 2 min

La vérité est ailleurs, mais elle encore plus intéressante.

Area 51 | X51 via Wikimédia CC License by
Area 51 | X51 via Wikimédia CC License by

Zone 51. Pas besoin d’en dire plus pour penser immédiatement aux mystères et aux mythes qui entourent depuis des dizaines d’années cette aire située au Nevada, alimentés par de nombreux films et séries comme X-Files, Roswell, Independance Day ou les inévitables Simpsons. Les meilleures théories conspirationnistes entourent cette zone, la plus populaire d’entre elles étant que des contacts secrets y sont établis avec des extraterrestres.

Aujourd’hui, Popular Mechanics l’affirme, si c’était encore nécessaire: la Zone 51 ne cache pas de petits bonhommes verts. Cette légende urbaine est née dans les années 1950 en pleine guerre, lorsque l’armée américaine instaure une base secrète dans le Nevada et commence à tester le Lockheed U-2, un avion de reconnaissance au design encore inconnu pour le grand public. Les pilotes de ligne de l’aviation civile voyaient dans la région des objets volants difficilement identifiables à l’époque, ce qui a alimenté très rapidement le mystère sur la zone 51.

Le signal d'appel Janet

Dans les années qui suivent, d’autres avions ultra-modernes sont testés. Mais la rumeur autour des extraterrestres n’émerge qu’en 1989 quand un employé de la base affirme dans un journal local avoir vu des êtres venus d’ailleurs et avoir aidé à analyser leurs vaisseaux, ce qui a provoqué l’agacement de certains collègues.

«Certains étaient en colère car ils travaillaient sur ces choses et construisaient des avions magnifiques, raconte Peter Merlin, historien spécialisé. C’est de la technologie terrestre. Il y a des gens qui affirment que cela venait d’ailleurs alors que ce sont des trucs bien de chez nous.»

Aujourd’hui, il suffit de regarder régulièrement Google Earth pour voir que des bâtiments sont construits régulièrement. Et quand certains visiteurs du coin affirment que les lumières que l’on peut voir émerger de la zone à certains moments sont produits par des Ovni, Popular Mechanics a une réponse bien plus terre-à-terre. «En fait, c’est la compagnie aérienne à moitié secrète qui utilise le signal d’appel “Janet” lorsqu'elle transporte les employés depuis l’aéroport McCarran de Las Vegas vers la base.» Sur place, l’armée teste des armes technologiques avancées ou encore des véhicules aériens sans pilote.

Bien sûr, même si la vérité semble évidente, Merlin précise que, «dès qu’il y a quelque chose de secret ou d’interdit, c’est la nature humaine, vous voulez découvrir ce que c’est.» Et puis, le propre des théories complotistes et de nier la vérité et de défendre sa propre vision des choses coûte que coûte. Les légendes et les mythes de la Zone 51, et tout le commerce touristique qui va avec, ont donc de beaux jours devant eux.

Slate.fr

Newsletters

Un sénateur australien déclare être une femme pour pouvoir critiquer l'avortement

Un sénateur australien déclare être une femme pour pouvoir critiquer l'avortement

Un politicien conservateur annonce qu'il veut changer d'identité de genre afin de critiquer l'IVG en paix.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Frappes israéliennes à Gaza, inondations au Koweït, «Camp Fire» en Californie... La semaine du 12 novembre en images. 

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

La première dame n'a pourtant pas passé la nuit à Toronto.

Newsletters