Science & santé

Que se passe-t-il si on meurt sur Mars?

Repéré par Alix Fieux, mis à jour le 07.12.2016 à 10 h 00

Repéré sur Atlas Obscura, Slate.com

Attention spoiler. Votre corps pourrait se conserver longtemps. Très longtemps.

Le cratère Santa Maria sur Mars photographié par la Nasa | Reuters

Le cratère Santa Maria sur Mars photographié par la Nasa | Reuters

Il est tout à fait possible qu'une personne aujourd'hui vivante sur notre Terre puisse un jour mourir sur Mars. C'est en tout cas le souhait qu'a fait Elon Musk. Le millionnaire âgé de 41 ans a annoncé que son plus grand regret serait de ne pas pouvoir un jour poser les pieds sur la planète rouge de son vivant. Le magazine Atlas Obscura s'est donc demandé de ce qu'il adviendrait d'un corps humain laissé sans vie sur Mars.

Et la réponse est plutôt suprenante. À l'inverse d'une dépouille qui, sur notre planète se décomposerait assez rapidement, un cadavre sur Mars peut en réalité se conserver très très longtemps. En effet, sur Terre, les bactéries affluent au bout de quelques heures seulement autour de nos corps sans vie et se nourrissent de matière organique pour alimenter leur propre survie. Or, sur la surface martienne, nous ne connaissons pas encore d'éléments biologiques de ce type.

Très longue conservation

Qui plus est, sachez que les nuits sur Mars sont plutôt froides: le froid polaire stoppe le travail et la prolifération des bactéries, agissant comme un agent conservateur sur notre peau et nos organes. Au risque de vous faire peur, c'est donc un processus long proche de la momification qui risquerait de s'opérer, si un corps venait à jour à périr sur Mars. À ce rythme, on pourrait imaginer trouver des os humains encore composés plus de 100 millions d'années après le décès. 

D'ailleurs, on peut aisément imaginer que si le scénario d'une mort humaine sur la surface martienne se produisait, le corps serait enterré. Au froid, et au sec, la dépouille pourrait même se conserver encore plus longtemps. 

Crémation ou compostage des corps?

Mais alors, pourquoi n'a-t-on jamais trouvé de traces de vie sur la surface martienne? Impossible à cet égard de répondre catégoriquement, mais les scientifiques expliquent partiellement l'absence de toute trace de vie –même ancienne– par le fait qu'il existe sur Mars des rayonnements ionisants à des niveaux inédits sur Terre, détruisant rapidement toute matière organique.

Pour disposer d'un corps, les explorateurs de Mars devraient recourir à la crémation ou à une décomposition délibérée. À titre d'exemple, Mars One, un projet qui vise à l'installation d'une colonie humaine sur la planète a déjà évoqué la crémation des premières dépouilles humaines sur Mars. Mais cela reviendrait à extraire ou fabriquer deux composants jusqu'ici inexistants sur Mars: l'oxygène et le carburant.

Communication

Une option moins conventionnelle est également évoqué: le compostage des corps humains. Cependant, à en croire un bioéthicien spatial interrogé par Slate.com, l'éventualité est peu probable pour des raisons morales évidentes : «Il y a des sociétés qui ont désespérément besoin d'engrais et qui n'ont jamais utilisé leurs cadavres à cet effet». Pourtant il y a quelques années, certaines astronautes ont déjà bu de l'urine recyclée. Est-ce donc à imaginer qu'une fois le tabou de la mort dépassé, nous pourrons sans problème composter des corps humains? Cela reste à voir. 

Chris Hadfield, le premier astronaute canadien à avoir marché dans l'espace s'est également intéressé au sujet de la mort dans l'espace. Il a tiré de son expérience quelques réponses à ces questions rares mais essentielles, lorsqu'elles surviennent: Que faire avec le cadavre et son odeur? À quelle vitesse un corps se décomposera-t-il? Comment la famille de la personne doit-elle être avisée? Comment l'équipe de relations publiques doit-elle répondre? Bien sûr, rien de tel que le vécu pour répondre de manière certaine à toutes ces interrogations. Mais prendre les devants pour prévoir une fin de vie est toujours conseillé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte