France

Un nouveau Sangatte à Angers?

Slate.fr, mis à jour le 16.11.2009 à 9 h 09

wikipedia Angers

wikipedia Angers

Le maire socialiste d'Angers redoute «un nouveau Sangatte» dans sa ville, du nom de la commune française du Pas-de-Calais qui avait longtemps hébergé un centre d'accueil pour les immigrés sans-papiers, démantelé en 2002 et laissant place à des «jungles», occupations anarchiques de squats et autres abris de fortune.

A Angers, les immigrés arrivent surtout d'Afrique de l'Est: ils étaient 173 pour le seul mois d'octobre. La réputation accueillante de la ville est connue jusqu'au Darfour, explique Ouest France.

Jusqu'à présent, l'arrivée des immigrants était parfaitement organisée: «les réfugiés étaient accompagnés par des travailleurs sociaux, des juristes et des traducteurs pour constituer leur dossier de demande d'asile.» Mais c'est désormais de plus en plus difficile; en un an, les demandes d'asile ont augmenté de 78%, contre 30% en moyenne en France. En octobre, l'association Espace Accueil a dû laisser 140 personnes sur le carreau.

Un squat posait problème car il empêchait le bon déroulement des travaux du tramway. À peine vingt-cinq de ses occupants ont été relogés, quinze autres se sont retrouvés à la rue. Depuis le 4 novembre, ils campent devant l'Hôtel de ville. Une centaine d'autres, rescapés de la guerre ou de la misère, vivent entassés dans deux squats en périphérie. Des célibataires et des familles qui viennent du Soudan, de Somalie, d'Érythrée mais aussi d'Arménie, de Roumanie, du Kosovo...

[Lire l'article complet sur OuestFrance.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: wikipedia Angers
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte