Monde

Le combat d'un homme et d'un kangourou cache une bien triste histoire

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 06.12.2016 à 12 h 34

Repéré sur News.com.au, Yahoo Australia

L'émotion devant la diffusion d'une vidéo d'un homme infligeant un coup de poing à un kangourou laisse place à une autre histoire, plus triste: celle de l'ultime partie de chasse d'un jeune homme de dix-neuf ans.

Il s'agit-là d'une vidéo à laquelle vous n'avez probablement pas échappé. Mise en ligne le 3 décembre 2016, cette dernière montre un homme venir en aide à son chien, fermement agrippé par un kangourou, avant de lui infliger un coup de poing en pleine tête. Une scène filmée non loin du village de Condobolin, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, dans le sud de l'Australie. Après ce bref combat, tout le monde est rentré chez soi, indemne.

Dans les heures qui ont suivi la publication de cette vidéo de l'altercation, l'attitude du maître du chien, Greig Tonkins a été critiquée et/ou saluée par les internautes. Pour l'association de défense des animaux PETA, par exemple, c'est limpide: Greig Tonkins devrait être poursuivi plutôt que d'être considéré comme un héros. Ce dernier est aujourd'hui sous le coup d'une enquête interne lancée par son employeur, le zoo de Taronga, dans lequel il travaille comme gardien d'éléphant.

Quelque peu dépassés par la tournure des événements et la viralité de cette vidéo, Greig Tonkins et d'autres témoins de la scène ont tenu à expliquer le véritable contexte dans lequel ont été tournées ces images qui remontent, en réalité, au mois de juin dernier. Un groupe de chasseurs s'était alors réuni pour une battue aux sangliers dans l'idée de réaliser le dernier souhait de Kailem Barwick, un jeune homme de 19 ans atteint d'un cancer en phase terminale et finalement décédé le 1er décembre 2016.

Pas de volonté de nuire à l'animal

Inquiet à l'idée que les deux animaux se blessent lors de cette altercation, Greig Tonkins est donc intervenu pour les séparer, a expliqué Greg Bloom, l'auteur de la vidéo.

«Le coup de poing a stoppé le kangourou et l'a laissé hébété, donnant au propriétaire du chien et à son animal le temps de fuir face à ce gros animal sauvage. [...] Nous avons ri de l'absurdité de cette situation et d'à quel point c'était malheureux pour le chien et le kangourou.»

Matthew Amor, l'organisateur de cette sortie, a précisé à News.com.au que cette vidéo n'est qu'un court extrait d'un DVD-souvenir d'une heure, tourné lors de cette partie de chasse et à destination de Kailem Barwick et sa famille. Une parenthèse légère de cette partie de chasse, à considérer davantage comme un bêtisier et un aléa de la nature que comme une démonstration de force volontaire d'un homme contre un kangourou, insiste-t-il. Désormais, la vidéo a été vendue à la chaîne YouTube ViralHog et engrange les vues par millions. «S'il nous regardait depuis là-haut, [Kailem] rigolerait car c'était le moment le plus mémorable du voyage», ajoute Matthew Amor.

Quant à Max, le chien qui a manqué d'être étranglé par le kangourou, il va bien. Pour la petite histoire, sachez qu'en octobre dernier, il a même remporté un prix lors d'une compétition de saut en hauteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte