Science & santé

«Il a vécu l'enfer en amour. Une femme l'a brisé sentimentalement, une autre sexuellement»

Lucile Bellan, mis à jour le 06.12.2016 à 14 h 41

Cette semaine, Lucile conseille R., une femme dans une histoire compliqué avec un homme qui a été brisé successivement sentimentalement et sexuellement.

The Temptation of Sir Percival | Arthur Hacker via Wikimedia CC License by

The Temptation of Sir Percival | Arthur Hacker via Wikimedia CC License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.
Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse:[email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

À la suite d'une séparation avec mon ancien compagnon –relation où j'ai mis beaucoup de temps à partir–, j'ai très vite trouvé du réconfort auprès de mon amoureux actuel. Cela fait plus d'un an que nous sommes ensemble. Je suis très amoureuse, notre relation est devenue très vite fusionnelle et nous nous sommes très vites confiés l'un à l'autre sur notre passé respectif.

Mon amoureux a été très honnête avec moi et m'a fait part de ses nombreuses conquêtes. En ce qui me concerne je n'ai connu que deux garçons avant lui. Pour tout vous dire, je me suis sentie très vite mal à l'aise de devoir accepter son passé de Don Juan mais je l'aime et il a bien changé depuis. Mes amis ont d'ailleurs eu peur que je m'engage dans cette histoire du fait qu'ils connaissaient son passé. Il m'a fait part qu'avant d'être en couple avec moi, il a vécu deux histoires destructrices. Il m'a d'ailleurs dit qu'il avait vécu l'enfer ces sept dernières années en amour. Selon ses propos, une l'a brisé sentimentalement et l'autre sexuellement.

Lorsqu'il était plus jeune, il a accumulé les conquêtes en faisant d'ailleurs souffrir beaucoup de filles au passage. (Parfois je ne peux pas m'empêcher de penser au karma et de me dire que ce qu'il lui arrive aujourd'hui est le fruit de ses erreurs passées).
La fille qui l'a brisé sentimentalement, il l'a trompée au début de leur relation –selon ses propos, il n'était pas amoureux au tout début– et maintes ruptures ont suivi jusqu'à ce qu'elle trouve quelqu'un d'autre pour l'oublier: cette histoire a duré 5/6 ans, il s'en est beaucoup voulu et à tout fait pour lui prouver qu'il l'aimait.

De son côté, il a entamé une histoire avec une fille pour oublier l'autre. Seulement cette nouvelle fille était bisexuelle, avait une copine et lui mettait la pression pour avoir des rapports sexuels 4 à 5 fois par jour lorsqu'ils se voyaient. Il a commencé à perdre confiance en lui et à avoir des troubles de l'érection. Son ex-copine était nymphomane – je soupçonne cette fille d'être une perverse narcissique. Il dit qu'elle le forçait et qu'elle était cinglée. Leur histoire s'est très mal terminée et a duré un an.

C'est un garçon qui n'a jamais eu de mal à séduire, il lui suffisait de porter de l'intérêt à une fille pour qu'elle quitte tout pour lui. Il a toujours eu confiance en lui et sexuellement a connu une multitude de partenaires sexuelles. Je suis très à l'écoute et compréhensive avec lui. Je connais beaucoup de son passé et j'ai d'ailleurs eu du mal à accepter et à entendre certaines choses tellement j'étais furieuse qu'il ait pu être un salaud avec des filles et à l'inverse furieuse contre des filles qui lui ont fait du mal.

Notre sexualité est en dents de scie. Au début, cela allait même s'il venait peu vers moi. Puis avec le temps, nos rapports se sont interrompus. Depuis plus de six mois, plus rien. Je n'ose plus aller vers lui de peur d'être rejetée et j'attends que de son côté il ait un déclic et se sente rassuré. Il me dit qu'il me trouve jolie, que je lui plais. Mais puisqu'il ne ressent pas le désir de faire l'amour avec moi, j'ai beaucoup de mal à le croire.

J’ai peur de ne pas lui plaire et d'être juste un réconfort pour lui… ou bien prend-il son temps avec moi du fait de son amour pour moi? Souhaite t-il que cela soit différent avec moi et que cela soit une relation vraie sur tout rapport? Il m'a dit qu'il voulait prendre son temps et que cela se passe comme une première fois pour lui et moi, que l'on reparte de zéro. Il m'a d'ailleurs dit que l'on pouvait d'abord s'aimer sans sexe et que cela viendrait avec le temps. J'ai peur que cela soit qu'une excuse pour ne pas percer l'abcès.

Il est très exclusif et le fait que j'ai connu des relations longues avant lui lui ont laissé penser que j'étais très épanouie sexuellement auparavant. Ce qui lui a mis une pression supplémentaire. C'est un garçon qui garde beaucoup de choses pour lui et qui pense que le temps lui permettra d'oublier.

Seulement, j'ai bien peur que cette ex démoniaque l'ait dégoûté du sexe pour toujours. J'ai aussi peur du fait qu'il ait connu tellement de filles qu'il ne souhaite plus découvrir le sexe. Pour tout dire, je n'avais aucun désir pour mon ex-compagnon. Notre sexualité était très plate. J'ai donc peur que mon amoureux ressente la même chose pour moi.

Je pense qu'il recule le moment car il a peur de ne pas être à la hauteur: d'avoir une éjaculation précoce ou une panne d'érection

C'est la première fois que je suis vraiment amoureuse. Je le trouve incroyablement beau et il est attentionné et très tendre avec moi. Je suis patiente avec lui car je l'aime et je ne conçois pas de faire l'amour avec lui s'il n'en ressent pas l'envie. Mais j'ai tellement peur que cela nous éloigne. J'ai la sensation qu'il a un très gros blocage à ce niveau-là par peur d'échouer. Je pense qu'il recule le moment car il a peur de ne pas être à la hauteur: d'avoir une éjaculation précoce ou une panne d'érection.

À l'heure actuelle je m'y fais et je laisse le temps au temps mais je ne peux pas m'empêcher de me monter des scénarios pas possibles dans ma tête (genre il n'arrive pas à passer à autre chose à cause de son ex bla bla bla...). Dois-je continuer à être patiente ou bien me mène t-il en bateau ? Dois-je me dire que le meilleur reste à venir ou dois-je poser un ultimatum? J'ai la sensation d'être tellement dans l’empathie que je n'ai plus de recul nécessaire face à tout cela. Je sais qu'il n'existe pas de normalité dans la sexualité d'un couple mais je me sens démunie.

R.

Chère R,

Nous avons tous eu notre lot d’histoires peu satisfaisantes ou carrément dévastatrices. Ce sont celles qui font grandir, ce sont les cicatrices qu’elles laissent qui nous enrichissent. Et j’approuve d’ailleurs le fait que chacun raconte à l’autre son passé, tant que l’autre est prêt à tout entendre et tout accepter. Mais au moment de s’engager dans une nouvelle relation, avec ce bagage de plus en plus lourd qu’on transporte avec soi, il faut arriver dans un état qui supporte la construction. Jamais une relation n’a vocation à soigner d’une autre. Ou alors ces pansements, ces transitions, ne sont pas destinés à durer.

Ce n’est pas à vous de le soigner de ses souvenirs, mais bien à lui. Et il ne peut le faire que seul. Alors que vous souffrez déjà de son manque de désir, que cela vous attaque l’égo et le cœur, ne voyez-vous pas que vous ne construisez rien actuellement ensemble? Vous l’accompagnez juste dans sa douleur. Et probablement que cette présence est un réconfort pour lui, qui ne semble avoir jamais été vraiment seul. Après la douleur de ces dernières années, dont il est en partie responsable, vous êtes celle qui le rassure. Mais vous ne semblez pas être celle qu’il désire au point d’affronter ses angoisses. Il me semble que ce que vous lui apportez sur le même plan que ce que vous désirez qu’il vous apporte.

Vous ne méritez pas de supporter cette situation, de reconstruire pièce par pièce le jouet cassé et piétiné par une autre

Prenez conscience que pour reconstruire après une relation toxique il faut en avoir envie et il faut en avoir les épaules. Là, il s’offre le confort de la relation de couple sans l’aspect qui le gêne pour le moment, au détriment de ce que vous pouvez ressentir. Écoutez votre corps, R., sentez sa frustration et ne doutez pas que cette frustration va se transformer peu à peu en ressentiment. Vous ne méritez pas de supporter cette situation, de reconstruire pièce par pièce le jouet cassé et piétiné par une autre (je me permets d’ailleurs de préciser que la bisexualité de cette femme n’a rien à voir avec les éventuels troubles psychiatriques dont vous l’affligez).

Vous êtes son amoureuse, pas son infirmière ni sa psychiatre. L’expérience m’a appris qu’on ne trouve pas le désir sous le sabot d’un cheval et il me semble improbable que le sien réapparaisse pour vous du jour au lendemain à cause d’un ultimatum. Mais si la cause est physique, si l’angoisse est réelle, profonde et ancrée dans votre quotidien alors consultez. Ensemble s’il le faut. Ne laissez surtout pas la situation s’envenimer, ne laissez pas la poussière recouvrir la vie sexuelle épanouie que vous n’avez jamais eu ensemble. Le temps guérit peut-être les blessures mais il ne construit pas seul les relations, c’est à chacun d’y travailler au quotidien. Il est temps de mettre le passé derrière vous et construire enfin, si vous le désirez l’un et l’autre, votre propre histoire.

Lucile Bellan
Lucile Bellan (153 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte