Culture

Quatre nouveaux noms et symboles viennent s'ajouter au tableau périodique des éléments

Temps de lecture : 2 min

Dites bonjour au nihonium, au moscovium, au tennessine, et à l'oganesson.

/
Modern periodic table | Sandbh via Wikimedia Commons License by

Il y a presque un an, à la fin de l'année 2015, on apprenait que l'union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC) avait validé la découverte de quatre nouveaux éléments, complétant au passage la septième ligne (ou période) du tableau périodique des éléments. Si vous savez celui qui était accroché dans les salles de cours de physique, au lycée.

Restait encore à trouver des noms aux quatre petits nouveaux. «Après acceptation du département, les noms et symboles composés de deux lettres feront l'objet d'un examen public, avant que le plus haut corps de l'IUPAC ne prenne une décision finale quant aux noms de ces nouveaux éléments chimiques et de leurs symboles, et de leur introduction dans le tableau périodique des éléments», expliquait alors l'union internationale sur son site.

Pas d'hommage à Lemmy

Onze mois plus tard, on y est, raconte le New York Times, puisque les «plus hauts gardiens de la chimie ont accepté les noms proposés pour les éléments 113, 115, 117, et 118». Il est donc l'heure de dire adieu à l'ununtrium, l'ununpentium, l'ununseptium, et l'ununoctium, et d'accueillir dans l'ordre, le nihonium, le moscovium, le tennessine, et l'oganesson, des éléments synthétisés entre 2002 et 2010, et dont les noms avait été envoyés à l'IUPAC pour examen en juin dernier.

«Les chercheurs japonais ont proposé le nihonium, de symbole Nh, pour l'élément 113 d'après le mot japonais “nihon” qui signifie Japon.

Une équipe de scientifiques russes et américains a appelé l'élément 115, de symbole Mc, d'après la ville de Moscou, et l'élément 117, de symbole Ts, d'après l'État du Tennessee.

L'élément 118 s'appelle oganesson, de symbole Og, pour Yuri Oganessian, un chasseur d'éléments prolifique. C'est l'équipe russe qui a découvert cet élément qui a fait cette proposition.»

Le quotidien américain précise que cette annonce permettra au passage d'oublier certaines propositions. Certaines personnes avaient suggéré des noms tels que Lemmium (en hommage à Lemmy Kilmister de Motörhead), Octarine (en hommage à l'œuvre de Terry Pratchett), ou encore Godzillium et Trumpium.

Slate.fr

Newsletters

VIDÉO. Comment bien utiliser le mot «fuck» dans un film américain

VIDÉO. Comment bien utiliser le mot «fuck» dans un film américain

Un seul, pas plus.

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

«Les médias ont tendance à se concentrer sur les questions négatives au sujet des cultures amérindiennes, explique la photographe Carlotta Cardana, et, même s'il est certainement important de discuter de ces questions et de leurs causes...

La fabuleuse histoire du Photomaton

La fabuleuse histoire du Photomaton

Il a traversé le siècle dernier, inspiré les artistes, bouleversé les habitudes et la société, déchaîné les passions... petite histoire d'une grande invention.

Newsletters