KSM, le cerveau du 11-Septembre, sortira-t-il libre de son procès?

Slate.fr, mis à jour le 15.11.2009 à 8 h 28

Khalid Sheikh Mohammed (KSM) est probablement un des plus grands criminels actuellement incarcéré aux Etats-Unis, un terroriste jusqu'au bout des ongles comme il s'appelle lui-même. Shalid Sheikh Mohammed est le cerveau présumé des attentats du 11-Septembre 2001 et des attaques contre les boites de nuit de Bali en 2002. Celui qui a avoué ses crimes sera jugé par un tribunal civil de New York pour les meurtres de 2.973 personnes, terrorisme et complot charges.

Le procès de KSM avait débuté à Guantanamo rappelle le Figaro, mais deux jours après sa cérémonie d'investiture le 20 janvier 2009, le président Barack Obama ordonna la suspension de tous les procès tenus par les commissions militaires de Guantanamo. Aujourd'hui, cette décision fait polémique et le président américain est la cible d'organisations de familles de victimes et des Républicains. Parce qu'il a été torturé, les preuves que détient l'accusation sont-elles recevables, s'interroge Foreign Policy ? Le procès peut-il être annulé ? Et KSM sortir libre du tribunal ?

A l'évidence, estime FP, ni les Américains, ni les Pakistanais qui ont capturé le chef terroriste ne lui ont lu ses droits («Vous avez le droit de garder le silence, etc») le 1er mars 2003. Selon l'ancien patron de la CIA George Tenet, KSM aurait dit à ceux qui l'ont arrêté : je vous parlerai dès que je serai à New York et que j'aurai vu mon avocat». Ce qui n'est arrivé qu'après de longs mois et des interrogatoires particulièrement violents.

Ces aveux pourraient ne pas être recevables. Toutefois, si le département de la Justice a décidé de le traduire devant une cour civile et non un tribunal militaire, c'est parce que les preuves contre lui sont solides... Dans une conférence de presse, vendredi, le procureur général (le ministre de la justice) Eric Holder, qui a annoncé qu'il allait demander la peine capitale a paru extrêmement confiant.

La sélection du jury sera à n'en pas douter un épineux problème. Selon la loi américaine, la justice doit trouver un groupe de jurés impartiaux appelés à juger de l'innocence ou la culpabilité de l'accusé : une tache ardue compte-tenu de la personnalité et du CV de l'accusé.

En mars 2007, au cours de son audition devant une commission militaire, rappelle Renaud Girard dans le Figaro, Khalid Cheikh Mohammed a reconnu avoir été le responsable opérationnel non seulement des attentats du 11-Septembre, mais aussi de l'attentat de 1993 dans les sous-sols du World Trade Center, de celui contre la frégate USS Cole au Yémen en 2000, et de la décapitation du journaliste du Wall Street Journal Daniel Pearl, en 2002. Au cours de son premier procès sur la base navale de Guantanamo, KSM refusa les avocats commis d'office et, au juge qui lui rappelait qu'il risquait la peine capitale, il répondit: «C'est ce que je veux, cela fait longtemps que je veux être un martyre.»

[Lire l'article complet sur Foreign Policy]

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte