Égalités / Monde

Dans l'Illinois, tous les coiffeurs seront formés à la prévention de la violence conjugale

Temps de lecture : 2 min

L'idée est de profiter de la relation de confiance entre client et coiffeur pour détecter, informer et aider les victimes potentielles.

Le visuel du programme Cut It Out.
Le visuel du programme Cut It Out.

Dans l'État de l'Illinois aux États-Unis, tout coiffeur qui voudra obtenir ou renouveler sa licence professionnelle devra suivre une formation spéciale de prévention de la violence conjugale. Les coiffeurs apprendront à détecter les signes de violence, à en parler avec leurs clientes et à dire aux victimes comment elles peuvent obtenir de l'aide, rapporte le Herald-Whig.

Cette loi, qui rentre en vigueur en janvier prochain, est un amendement aux régulations de la profession de coiffeur dans l'Illinois, et ne force pas les coiffeurs à signaler les violences aux autorités.

«L'idée est d'aider les coiffeurs à bien réagir quand quelqu'un se confie à eux. Il y a une bonne façon et une mauvaise façon de parler à quelqu'un, explique une formatrice spécialisée à l'Associated Press. Cela peut complètement changer la façon dont une personne gère les attaques. Nous leur apprenons à faire la différence. Ils ne sont pas obligés de se taire.»

Une première aux États-Unis

Pour de nombreuses victimes, le temps passé au salon de coiffure est un des seuls moments où elles sont seules et en mesure de se confier à quelqu'un.

Il s'agit de la première loi de ce genre aux États-Unis, mais ce type de formation visant les salons de coiffure existe depuis plusieurs années. En effet, en 2003, l'association américaine des professionnels de beauté a crée Cut it Out, un programme de formation à la prévention offert aux coiffeurs et écoles de coiffure intéressés.

Cette initiative a permis de former plus de quarante mille coiffeurs partout aux États-Unis à reconnaître les signes de violence conjugale et à savoir à qui référer les victimes. Depuis 2007, un programme similaire a été mis en place par les services sociaux de la ville de New York dans certains quartiers à risque.

Newsletters

Peut-on exister dans l'espace public français quand on porte un hijab?

Peut-on exister dans l'espace public français quand on porte un hijab?

Imane Boun, qui a quitté Twitter après une reprise insultante de la journaliste Judith Waintraub, n'est pas la première à être visée par des propos islamophobes au seul motif de porter le voile.

Le confinement nous a offert une projection du congé paternité allongé

Le confinement nous a offert une projection du congé paternité allongé

Cette réforme favoriserait l'égalité hommes-femmes si tant est que les représentations de la mère comme principale responsable du bébé n'en limitent pas l'efficacité.

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Newsletters