Partager cet article

Pourquoi Wikipedia reste fiable dans un monde de fausses informations

Les élections américaines ont mis en lumière la place et le succès des fausses informations sur internet. Un éditeur de Wikipedia explique pourquoi l'encyclopédie en ligne n'est pas (vraiment) tombée dans le piège et comment elle y remédie.

Après l'élection présidentielle américaine et la victoire de Donald Trump, Facebook a largement été critiqué pour avoir toléré la diffusion mensonges, comportant de fausses informations, sur sa plateforme. Des voix se sont même élevées pour accuser Mark Zuckerberg d'avoir «aidé» Donald Trump à se frayer un chemin vers la Maison-Blanche. Google, lui aussi, a essuyé son lot de critiques pour avoir laissé passer des articles mensongers sur sa plateforme dédiée à l'actualité, Google Actualités. Un constat assez grave, si l'on prend en compte leur vitesse de propagation et l'adhésion du public –notamment des plus jeunes– face à ces informations présentées, à tort, comme vérifiées.

Quelques semaines plus tôt, quelques semaines avant la fin de la campagne présidentielle, c'était Wikipedia qui se retrouvait au cœur du débat. Sur la plateforme, une véritable bataille numérique s'est jouée entre les supporters d'Hillary Clinton et ceux de Donald Trump. Porno, insultes...Tout était permis, du moins avant de se faire rattraper par la patrouille. Car, là où Wikipedia est parvenu à se démarquer vis-à-vis de Facebook ou Google, c'est en intervenant le plus vite possible pour supprimer les informations fausses ou diffamatoires, comme le rapporte Le Monde.

Pour comprendre comment Wikipedia a réussi à se tenir au maximum à l'écart du piège des fausses informations, Vice a interrogé l'un des éditeurs de la plateforme, Victor Grigas. Employé du service vidéo de Wikimedia –une branche de Wikipedia–, il est également à l'origine de la page «Fake news website», lancée après la vague de hoaxes et de fausses informations qui a inondé la campagne présidentielle américaine.

«Si les règles de Wikipedia étaient appliquées à Facebook... Mon dieu! Ils perdraient 99% de leur contenu. [...] Il y a une politique stricte sur Wikipedia que les gens voient comme un véritable obstacle à l'entrée pour pouvoir commencer à éditer, parce qu'il y a une énorme phase d'apprentissage.»

Wikipedia a aussi ses failles

Mais, grâce à ce contraignant processus d'apprentissage, les éditeurs de la plateforme sont aujourd'hui en mesure d'agir très rapidement sur de fausses informations, ajoute-t-il. Ils ont le flair, mais ont surtout des techniques imparables pour identifier la modification d'articles au profit d'informations mensongères. «Si tu sources un blog, un site personnel ou un truc du genre, cela va rapidement mordre la poussière», dit-il. Et le contenu sera supprimé dans les minutes qui suivent.

Pour autant, Victor Grigas reste lucide et conscient que la plateforme n'est pas parfaite et que des informations fausses peuvent circuler, en débit des efforts de ses éditeurs.

«Étant donné la taille de Wikipedia, je suis sûr qu'il y a des choses qui n'y ont pas leur place. Mais, dans l'ensemble, je pense que [qu'il n'y a pas tant que ça de fausses informations], car il y a beaucoup de gens comme moi qui, lorsqu'ils sont sur une page, ne sont pas juste en train de lire. Les gens de Wikipedia, les gens qui l'alimentent, sont dans une démarche d'écriture également. Si je vois que quelque chose ne va pas sur une page, je le signale, puis je trouve un moyen de le réfuter.»

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte