Partager cet article

Voter au second tour de la primaire de la droite, ça vaut encore le coup?

Marc Pédeau

Marc Pédeau

Franchement, dimanche, on resterait bien à la maison pour manger des gaufres toute la journée.

Le second tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 27 novembre, apparaît comme une simple formalité tant François Fillon a tué le jeu dès le premier tour en remportant 44,2% des suffrages, plus de seize points devant son concurrent Alain Juppé.

Face à ces résultats surprise, plus personne n'a de repère, que ce soit à gauche, où certains électeurs visaient essentiellement l'élimination de Nicolas Sarkozy, chez les sarkozystes ou encore chez les électeurs d'extrême droite qui ont participé au scrutin. Certains jubilent, d'autres sont complètement perdus. Pour qui aller voter? À quoi bon? Où cela nous mène-t-il? La réponse au bout des flèches.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte