France

VIDÉO. Nicolas Sarkozy, le champion des adieux en politique

Temps de lecture : 2 min

Le discours d'adieu du candidat à la primaire de la droite, après sa défaite au premier tour, vous rappelle quelque chose? C'est normal, il ressemble (vraiment) beaucoup à ses déclarations du 6 mai 2012.

«Je porte toute la responsabilité de cette défaite. [...] Une autre époque s'ouvre. Dans cette nouvelle époque, je resterai des vôtres. Vous pourrez compter sur moi pour défendre ces idéaux, mais ma place ne pourra plus être la même», déclarait Nicolas Sarkozy, lors de son discours à La Mutualité, le 6 mai 2012, après sa défaite face à François Hollande à l'élection présidentielle. Il y reconnaissait alors son échec et annonçait qu'il «[portait] toute la responsabilité de cette défaite». Face aux ténors de la droite, le soir-même, il annonçait ensuite son retrait définitif de la vie politique française: «Plus jamais je ne me présenterai à une élection présidentielle.»

Quatre ans plus tard, le 20 novembre 2016, l'ancien président de la République –revenu depuis sur la scène politique dans l'espoir de briguer un second mandat à l'Élysée– s'est vu contraint de se frotter, une nouvelle fois, à l'exercice délicat du discours d'adieu, après sa défaite au premier tour de la primaire de la droite et du centre.

Et, comme le montre notre vidéo (en tête d'article), difficile de ne pas voir dans ce récent discours des similarités avec son intervention du 6 mai 2012: remerciements chaleureux pour ses électeurs, expression d'un amour inconditionnel pour la France et d'un désir de prendre du recul vis-à-vis de la scène politique française au profit d'une vie privée...

Suivez Slate.fr sur YouTube

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters