France

Un guide pour définir l'identité nationale

Temps de lecture : 2 min

Une supportrice française pendant la coupe du monde de rugby en 2007, REUTERS/Charles Platiau
Une supportrice française pendant la coupe du monde de rugby en 2007, REUTERS/Charles Platiau

Pour lancer le débat sur l'identité nationale voulu par Eric Besson, un «guide» a été envoyé par le ministère de l'Immigration aux préfets chargés d'organiser les débats localement.

Ce guide liste 200 questions que Le Figaro a consultées. Quelques exemples: «Pourquoi nous sentons-nous proches des autres Français, même sans les connaître?» (Sans interroger le fait que peut-être tous les Français ne se sentent pas proches des autres.)

Mêlant Renan à la gastronomie, le questionnaire semble être un fourre-tout. Le Figaro reprend:

Nos clochers signent-ils notre identité, comme «nos églises et nos cathédrales» interroge le guide? Ou serait-ce «notre patrimoine», «notre culture», «nos paysages»,«notre langue», «notre agriculture» ou encore «notre industrie» qui forgent notre spécificité?

Sur seize chapitres, précise Le Figaro, quatre concernent les immigrés. Pourquoi les accueillir au sein de notre communauté nationale? Comme un questionnaire à choix multiple, le guide suggère: «Pour maintenir une tradition historique de nation ouverte?», «Pour soutenir notre démographie?», «Satisfaire le besoin de personnes qualifiées pour certains métiers?», occuper «les emplois non pourvus de notre économie?», ou encore pour «leur apport culturel?»

Le Figaro souligne aussi que tout en posant des questions, le guide semble vouloir suggérer des réponse: «La République doit-elle aller plus loin dans la lutte contre le communautarisme?», «Les atteintes à l'égalité entre hommes et femmes sont-elles compatibles avec les valeurs de l'identité nationale?». L'Islam n'est jamais mentionné, mais la burqa oui. L'identité européenne est à peine évoquée.

Lire l'article complet sur Le Fiagro.fr

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Une supportrice française pendant la coupe du monde de rugby en 2007, REUTERS/Charles Platiau

Slate.fr

Newsletters

Retrait des voyageurs

Retrait des voyageurs

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Newsletters