Monde / Culture

Rubens Barrichello fait payer Google

Temps de lecture : 2 min

Google a été condamné par le tribunal de Sao Paulo. Le plaignant était le pilote de Formule 1 Rubens Barrichello. Le litige concernait des faux profils du sportif hébergés sur le réseau social Orkut, une sorte de Facebook qui connait un grand succès en Amérique du Sud et qui dépend de Google. L'amende pourrait aller de 500 000 à 700 000 dollars. En effet, l'affaire remonte à juillet 2006 et Google risque une astreinte de 590 dollars par jour de publication des profils en question. Cette décision rappelle que les sites sont responsables de leur contenu et doivent vérifier l'authenticité des profils des utilisateurs. Mais le plus étonnant c'est que si l'affaire en est arrivée à ce point, on suppose que c'est parce qu'après avoir été prévenu à plusieurs reprises par le pilote de F1, Google n'a pas réagi.

Ce n'est pas la première fois qu'Orkut pose problème à Google. Déjà en 2006 une polémique avait enflé. Le site hébergeait des pages contenant des propos racistes, homophobes, pédophiles ainsi que des appels à la violence. Le ministère public fédéral de Sao Paulo avait demandé à la filiale brésilienne de Google de retirer les contenus incriminés.

En France, la LOPPSI (projet de loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure) prévoit jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende pour réprimer «l'utilisation malveillante, dans le cadre des communications électroniques, de l'identité d'autrui ou de toute autre donnée personnelle, en vue de troubler sa tranquillité ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération». Comme l'explique Numerama: les internautes qui utilisent frauduleusement l'identité d'un tiers ne seront punis que si l'infraction est réalisée «de manière réitérée», lorsqu'il s'agit de «troubler la tranquillité» de cette personne ou d'autrui. En revanche, dès qu'il y a la volonté de «porter atteinte à son honneur ou à sa considération», la récidive n'a pas besoin d'être constatée.

Lire l'intégralité de l'article sur Numerama

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une : portrait de Rubens Barrichello

Newsletters

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

Le Parti communiste chinois prépare de nouvelles régulations pour lutter contre les monopoles dans les secteurs de la technologie, de l'éducation, des transports et de la santé.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 11 au 17 septembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 11 au 17 septembre 2021

Commémoration du 11-Septembre, guerre en Syrie et évolution de la pandémie... La semaine du 11 au 17 septembre en images.

Des propos anti-LGBT de l'actuelle ministre britannique en charge de l'Égalité font surface

Des propos anti-LGBT de l'actuelle ministre britannique en charge de l'Égalité font surface

Dans un enregistrement audio datant de 2018, elle s'agace des trans qui «veulent utiliser les toilettes des femmes».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio