Partager cet article

«La contraception rend les femmes moches et folles» et autres titres scandaleux du site Breitbart

Montage Slate.fr à partir de titres de Breitbart

Montage Slate.fr à partir de titres de Breitbart

Le site du principal conseiller de Donald Trump, nouveau président des États-Unis, publie des articles misogynes, antisémites et racistes. Lire les titres des articles publiés donne une idée de la ligne de ce média qui envisage de lancer une version française.

Qui eût cru qu'un jour Breitbart.com, le site vitrine de l'alt-right, cette nouvelle extrême-droite américaine, deviendrait la nouvelle Pravda? Avec la nomination de Steve Bannon, cofondateur du site d'information au poste de haut conseiller à la Maison-Blanche auprès de Donald Trump, Breitbart devient en quelque sorte la voix officielle du nouveau pouvoir américain. Le soir de l'élection, la page Facebook du site était la quatrième page à générer le plus d'intéractions devant Fox New News ou CNN, souligne le New York Times.

Le site s'est fait connaître pour ses titres très provocateurs contre les femmes, les gays, les transgenres ou les musulmans. Des choix éditoriaux qui laissent augurer de ce que Steve Bannon pourrait glisser à l'oreille du président. Mais aussi de ce qu'on pourrait bientôt lire chez nous: Breitbart s'apprête à lancer une version française de son site et venir se confronter au roi de la «fachopshère» locale, Fdesouche.

Voici une compilation du pire de Breitbart, qui joue délibérément du mauvais goût pour provoquer ses adversaires libéraux. Une tactique qui a très bien fonctionné pour un certain Donald Trump.

Traduction: «Affichez-le haut et fièrement: le drapeau confédéré revendique un héritage glorieux»
Article écrit peu après le massacre de Charleston, qui avait ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis.

 

Traduction: «Préféreriez-vous que votre enfant soit féministe ou qu'il ait un cancer?»

 

Traduction: «La contraception rend les femmes moches et folles»
Un article d'une grande finesse qui se termine ainsi: «Nous avons besoin des gosses pour laisser les envahisseurs musulmans à distance».

 

Traduction: «Il n'y a pas de discrimination à l'embauche pour les femmes dans la tech, elles sont juste nulles en entretien»
Les femmes sont les cibles les plus fréquentes des titres de Breitbart. Ce sont presque toujours des articles de leur journaliste-troll star, Milo Yiannopoulos, fer de lance du mouvement anti-féministe Gamergate. Il a été banni à vie de Twitter, après avoir mené une vague de harcèlement contre l'actrice Leslie Jones.

 

Traduction: «La solution contre le “harcèlement” en ligne est simple: les femmes doivent se déconnecter»
Encore du pur Milo Yiannopoulos.

 

Traduction: «Bill Kristol: candidat républicain perturbateur, juif rénégat»
C'est probablement le titre de Breitbart qui a fait le plus polémique. L'auteur de l'article,David Horowitz, s'est depuis expliqué sur l'expression de «juif renégat», la maintenant et rappelant qu'il était lui-même juif.

 

Traduction: «Comment les immigrés musulmans dévastent un village»

 

Traduction: «Statistiques: les jeunes musulmans en Occident sont une bombe à retardement, soutenant de plus en plus les extrémistes et le terrorisme»

 

Traduction: «Le politiquement correct protège la culture du viol musulmane»

 

Traduction: «Le Huffington Post fait sa pute pour le hijab»

 

Traduction: «Changement climatique: le canular qui nous coûte 4 milliards par jour»
Issu de la version britannique de Breitbart.

 

Traduction: «La science en a la preuve: le fat-shaming marche»


Traduction: «Le nombre de morts dues au planning familial dirigé par Cecile Richards s'élève à plus de la moitié de l'Holocauste»
Cecile Richards est la présidente depuis 2006 du Planned Parenthood Federation of America, l'équivalent américain du planning familial. Avec ce goût de la provocation typique de Breitbart, l'URL de l'article commence par «godwins-law», en référence au point godwin ou le besoin de convoquer la Seconde Guerre mondiale en permanence.

 

Traduction: «Les origines racistes et pro-nazis du planning familial révélées»

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte