Partager cet article

Quand l'extrême droite américaine est prête à troller pour Marine Le Pen

Pepe transformé en Marine Le Pen. Reddit

Pepe transformé en Marine Le Pen. Reddit

Après l'élection américaine, les trolls de l'alt-right espèrent jouer un rôle dans l'élection française et envisagent déjà des stratégies pour aider la candidate d'extrême droite.

Il y a sans doute peu de gens sur internet qui étaient aussi heureux qu'eux, dans la nuit du 8 au 9 novembre. Alors que les médias américains annoncent la victoire de Donald Trump, le subreddit /r/The_Donald, la section du gigantesque forum américain (qui se surnomme «la page d'accueil d'internet») consacrée à Donald Trump, explose de joie.

«La magie des mèmes est réelle. Donald J. Trump est le prochain président des États-Unis d'Amérique. [...] Donald Trump vient de prouver que le monde entier avait tort. [...] Comment vous sentez-vous les “centipedes” [le surnom des fans de Trump sur le site]? [...] C'est fini, et ils ne peuvent plus rien faire. Nous sommes le FUTUR. L'histoire est en train d'être écrite. VOUS faites partie de l'histoire. The_Donald fait partie de l'histoire.»

Reddit /r/The_Donald

Pas de doute dans leur esprit. La victoire de Donald Trump, c'est aussi la leur. Pendant des mois, ils se sont amusés avec les sondages en ligne, ont trollé les autres subreddits, défendu leur candidat bec et ongles, et sont devenus l'une des communautés les plus influentes de Reddit. Il faut dire que le candidat républicain les a largement légitimés en participant notamment à une session de questions-réponses (Ask Me Anything ou AMA), en juillet dernier, et en relayant certains de leurs messages et vidéos sur ses comptes officiels.

 

Se tourner vers l'Europe (et la France)

Et les soutiens en ligne de Donald Trump –dont beaucoup sont des trolls et ne s'arrêtent pas à Reddit, note Gizmodo– ne souhaitent pas s'arrêter en si bon chemin. À l'image de Breitbart qui prévoit d'ouvrir une version de son site internet en France, une partie d'entre eux se tourne désormais vers l'Europe, où des élections se tiendront au cours des prochains mois en France, mais aussi en Autriche, et en Allemagne.

Plusieurs portraits de Marine Le Pen ont envahi la page du candidat républicain, qui appelle à faire d'elle à la première femme présidente en France

Une infographie intitulée «Comment réparer l'Occident» place ainsi Donald Trump aux côtés de Nigel Farage, qui a mené la campagne du «Leave» lors du référendum britannique, de Marion Maréchal-Le Pen, de Frauke Petry, la députée allemande à la tête de l'AFD, le parti d'extrême droite, de Kirralie Smith, candidate du parti d'extrême droite australien Australian Liberty Alliance lors des dernières élections fédérales, et de Norbert Hofer, membre du parti d'extrême droite atrichien FPO, et président de l'Assemblée autrichienne. On peut y lire: «Et de deux, plus que quatre».

En allant régulièrement sur le subreddit lié à Donald Trump, on trouve plusieurs fils de discussion sur les prochaines étapes. Si quelques-uns concernent l'Europe (et la création d'un subreddit pour l'occasion) ou plus spécifiquement l'Allemagne, c'est surtout la France qui est présentée comme la nouvelle destination. Les posts dédiés à Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen (c'est parfois simplement pour son physique) et au Front National se multiplient.

La fausse information du week-end sur une prise de contact entre Stephen Bannon, fondateur de Breitbart et futur personnage clé de la Maison-Blanche, et Marion Maréchal-Le Pen a d'ailleurs été largement relayée, avant que l'on apprenne qu'il n'y avait jamais eu de tel accord.

Des soutiens de Trump au service de Le Pen

Elle semble néanmoins largement enthousiasmer une partie de la communauté de /r/The_Donald, qui est prête à «décucker» l'Europe (en gros, ne plus être soumise, ou impuissante), et qui pour cela prévoit «d'apprendre comment shitposter en français» (même si visiblement, ça marche déjà bien en anglais). Plusieurs portraits de Marine Le Pen, ont envahi la page du candidat républicain, qui appelle à faire d'elle la première femme présidente en France.

«Le subreddit /r/The_Donald en chemin»

Le tout accompagné parfois de vieilles photos de soldats américains débarquant sur la côte atlantique en 1944 pour libérer la France des nazis, comme si les soutiens du président-élu allaient à leur tour s'arranger pour «rendre sa grandeur à la France» (Make France Great Again, en référence au slogan de Donald Trump lors de sa campagne).

Pour mieux concentrer leurs efforts, ils renvoient vers /r/Le_Pen (un subreddit principalement en anglais), dont le nombre d'abonnés a été multiplié par plus de six depuis une semaine (et l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche), passant d'un peu moins de 1.500 abonnés à plus de 9.000.

redditmetrics

Marine Le Pepe

Parmi les posts les plus appréciés, on trouve une vieille tactique de Google bombing pour faire remonter Marine Le Pen quand des utilisateurs cherchent «France» dans Google. On y retrouve également de nombreux montages de Pepe la Grenouille (à qui l'on ajoute parfois une moustache, avant de le placer dans les mains de Marion Maréchal-Le Pen), passé en l'espace de quelques mois de mème dépassé, à symbole de l'alt-right. 

«Nous allons construire un mur, et l'Algérie va le payer», est-il écrit en légende, en référence au mur qui a alimenté la campagne du candidat républicain

Pepe est aussi parfois affublé du «Petit chapeau», que portait Napoléon, sur fond de drapeau tricolore. En dessous, là où devrait se trouver la devise de la République, est désormais écrit:

«Pepe. Sauve. La France. La Grande Nation.»

On peut également voir plusieurs détournements de Pepe avec une perruque blonde, qui représente désormais Marine Le Pen (alors que le même personnage représentait Hillary Clinton, il y a encore quelques jours).

L'un d'entre eux montre ainsi un Pepe grimé en Marine Le Pen et se tenant devant un grillage –visiblement à la frontière avec l'Algérie– où sont bloqués deux personnes, un homme et une femme avec un bébé dans les bras. «Nous allons construire un mur, et l'Algérie va le payer», est-il écrit en légende, en référence au mur qui a alimenté la campagne du candidat républicain, et qu'il semble toujours déterminé à construire (même si ce pourra parfois être un grillage). 

Une base de données pour faire ses propres mèmes, sans avoir à faire de recherches a même été créée.

Candidate des femmes

Accusés, comme leur héros, de sexisme tout au long de la campagne américaine, ils sont également décidés à troller, et à retourner ces accusations à leur avantage, en présentant Marine Le Pen comme «le vrai vote féministe». Dans une conversation sur /pol/, la section politiquement incorrecte de 4chan, cet aspect était déjà présent il y a quelques jours dans la liste des consignes:

«Capitaliser sur le #ImWithHer [le slogan de soutien à Hillary Clinton], à la fois aux États-Unis et en France pour essayer de faire naître un soutien pour Le Pen (et essayer d'adoucir son image).
>>#LesFemmesAvecLePen
>>#UneFemmeALaPresidence
>>#MadameLaPresidente»

Une idée qui en a visiblement convaincu certains:

«J'adore. On va faire se retourner les Social Justice Warriors les uns contre les autres. Là où Trump était méchant parce que c'était un “PUTAIN DE MÂLE BLANC”, Le Pen est la seule femme à faire face à de nombreux autres hommes blancs. Aux JO de l'oppression, c'est elle qui gagne, et par conséquent, les SJWs devraient la soutenir.»

Dans un chan intitulé «La Grande Libération de la France», plusieurs personnes soutiennent cette stratégie, en espérant que les femmes ne verront pas les idées que Marine Le Pen défend, mais simplement son sexe:

Les meufs américaines sont connes comme des balais, et la soutiendront simplement parce qu'elle a un vagin. Il n'y en a que peu qui iront vérifier qui elle est

«Si l'on arrive à convaincre les filles américaines que Le Pen est une femme victime de discriminations en France, et qu'elle a une chance de l'emporter, là où elles ont perdu aux États-Unis... Les meufs américaines sont connes comme des balais, et la soutiendront simplement parce qu'elle a un vagin. Il n'y en a que peu qui iront vérifier qui elle est.»

On développe aussi des techniques pour créer de larges comptes Twitter, qui permettront plus tard de relayer diverses informations.

Aider Le Pen, attaquer Juppé

Sur /pol/, on parle aussi dans les commentaires de disséminer de fausses informations, et une des consignes consiste également à s'en prendre à Alain Juppé, présenté comme le probable vainqueur de la primaire des Républicains, probable adversaire de la candidate du FN au second tour, et «qui cherchera probablement à récupérer le vote de la gauche pour battre Le Pen».

«Juppé doit devenir dégoûtant pour les gauchistes, et Le Pen doit attirer le soutien de la droite. Faites ce que vous faites de mieux et commencez à memeifier.»

Mais tous ne sont pas prêts à se lancer dans une course que certains considèrent déjà perdue. Pour plusieurs personnes, la candidate du FN n'a pas le même attrait dans la culture populaire que le candidat républicain et la rendre meme-compatible pourrait s'avérer bien plus compliqué qu'avec Donald Trump, dont le passé, et les expressions lui permettaient presque automatiquement des reprises faciles sur le web.

Impossible de savoir exactement quel impact ont pu avoir les soutiens numériques dans l'élection de Donald Trump –même si eux sont persuadés d'en avoir eu un immense. Si les communautés sont assez restreintes –/r/The_Donald ne compte finalement «que» 294.000 abonnés de tous pays sur les plus de 125 millions de personnes à s'être exprimées–, ce qu'ont créé ces sites a ensuite été repris sur d'autres sites plus populaires et certains contenus ont atterri sur Facebook, aujourd'hui accusé d'avoir eu une influence sur l'élection. Forts de ces conclusions, argue Gizmodo, il est très probable que les soutiens de Trump reprennent leurs tactiques dans d'autres pays.

«L'un des gros inconvénients de l'élection de Donald Trump est que ces communautés savent désormais que leurs tactiques –le doxxing, le harcèlement coordonnée et la diffusion volontaire de fausses informations– ne sont pas seulement sans conséquence, mais aussi à la bonne tactique dans le discours politique.»

Et ça a visiblement déjà commencé.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.

Akir

a écrit le 25.11.2016 à 20 h 16

L'ironie, c'est que la branche francaise de Slate se plaint qu'il y aura une branche francaise de Breitbart. Et les deux sont Americains d'origine. Allons donc il faut être tolerants des nouveaux immigrés Slate!
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte