Partager cet article

Il a mangé un mois au McDo en 2004: le réalisateur de «Super Size Me» ouvre aujourd'hui son propre fast-food

Capture d'écran de la page Facebook de Holy Chicken!

Capture d'écran de la page Facebook de Holy Chicken!

Morgan Spurlock espère faire évoluer le modèle américain de restauration rapide.

Au début des années 2000, Morgan Spurlock se lance dans une expérience barrée mais instructive: manger matin, midi et soir chez McDonald’s, pendant 30 jours. Il prend onze kg et commence à avoir divers problèmes de santé. À partir de ce long mois au fast-food et de nombreux entretiens aux États-Unis, il réalise le film Super Size Me. Un succès, qui contribuera à mettre en lumière les conséquences des excès de junk food, et à faire supprimer par la chaîne américaine l'énorme menu «Super Size».

Holy Chicken!

Et voilà que Morgan Spurlock va désormais ouvrir son propre fast-food, Holy Chicken!, à Columbus, dans l’Ohio. Il espère apparemment prouver qu’un modèle plus sain et responsable est possible… Par exemple, en ne cuisinant aucune viande rouge, mais uniquement des volailles, élevées en plein air et sans hormones ou antibiotiques. Morgan Spurlock explique au site IndieWire que tout sera produit «humainement», avec «intégrité», et que les ingrédients seront «100% naturels».

Au menu? Rien de révolutionnaire. Un sandwich au poulet frit (pas le plat le plus équilibré du monde...) sera le plat «signature». Les enfants auront droit à des «Lil’ Cluckers Chicken Tenders», des espèces de nuggets qui ne contiennent que du poulet élevé dans la région.

S'il a choisi le centre de l'Ohio, c'est que l’emplacement est souvent utilisé comme marché «test» pour la restauration rapide. D’après Columbus BusinessWendy’s et McDonald’s utilisent en effet souvent l'Ohio pour expérimenter leurs nouvelles créations.

«Ce n’est sûrement qu'une question de temps pour que le fameux mangeur de fast-food, devenu fournisseur de fast-food, continue avec un mois d’excès dans son propre restaurant», conclut le site EaterEn attendant, Spurlock fait la promo de son nouveau film, portant sur... les rats

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.

Aymeric

a écrit le 02.12.2016 à 16 h 14

Même si je n'ai pas vu tout le film, il m'a étonné. Je sais que McDonald's est populaire dans le monde, mais je ne savais pas qu'il était si populaire et avait une si grande influence sur les Américains. Le junk food, on l'accepte toujours avec sa commodité en sachant que c'est mauvais pour santé. Et j'admire vraiment le réalisateur qui s'est mis dans McDo pendant trente jours, afin de nous montrer les conséquence horribles.
Et maintnant, il va ouvrir son fast-food pour changer la condition. Je ne sais pas s'il est possible d'insister dans ce domaine, avec des produits «humainement» , c'est-à-dire le coût de production plus élevé. En tout cas, bon courage !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte