Santé / Boire & manger

Il a mangé un mois au McDo en 2004: le réalisateur de «Super Size Me» ouvre aujourd'hui son propre fast-food

Temps de lecture : 2 min

Morgan Spurlock espère faire évoluer le modèle américain de restauration rapide.

Capture d'écran de la page Facebook de Holy Chicken!
Capture d'écran de la page Facebook de Holy Chicken!

Au début des années 2000, Morgan Spurlock se lance dans une expérience barrée mais instructive: manger matin, midi et soir chez McDonald’s, pendant 30 jours. Il prend onze kg et commence à avoir divers problèmes de santé. À partir de ce long mois au fast-food et de nombreux entretiens aux États-Unis, il réalise le film Super Size Me. Un succès, qui contribuera à mettre en lumière les conséquences des excès de junk food, et à faire supprimer par la chaîne américaine l'énorme menu «Super Size».

Holy Chicken!

Et voilà que Morgan Spurlock va désormais ouvrir son propre fast-food, Holy Chicken!, à Columbus, dans l’Ohio. Il espère apparemment prouver qu’un modèle plus sain et responsable est possible… Par exemple, en ne cuisinant aucune viande rouge, mais uniquement des volailles, élevées en plein air et sans hormones ou antibiotiques. Morgan Spurlock explique au site IndieWire que tout sera produit «humainement», avec «intégrité», et que les ingrédients seront «100% naturels».

Au menu? Rien de révolutionnaire. Un sandwich au poulet frit (pas le plat le plus équilibré du monde...) sera le plat «signature». Les enfants auront droit à des «Lil’ Cluckers Chicken Tenders», des espèces de nuggets qui ne contiennent que du poulet élevé dans la région.

S'il a choisi le centre de l'Ohio, c'est que l’emplacement est souvent utilisé comme marché «test» pour la restauration rapide. D’après Columbus Business, Wendy’s et McDonald’s utilisent en effet souvent l'Ohio pour expérimenter leurs nouvelles créations.

«Ce n’est sûrement qu'une question de temps pour que le fameux mangeur de fast-food, devenu fournisseur de fast-food, continue avec un mois d’excès dans son propre restaurant», conclut le site Eater. En attendant, Spurlock fait la promo de son nouveau film, portant sur... les rats.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 janvier 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 janvier 2021

Investiture du nouveau président américain Joe Biden, caravane de migrants au Honduras et évolution de la pandémie... La semaine du 16 au 22 janvier 2021 en images.

Ce que l'on sait des effets du Covid-19 sur le cerveau

Ce que l'on sait des effets du Covid-19 sur le cerveau

Différentes études ont montré que le virus était capable d'infecter des cellules du système nerveux, avec l'éventualité de conséquences neurologiques à long terme.

Pour les couples infertiles, le test préimplantatoire des embryons aneuploïdes serait une réelle avancée

Pour les couples infertiles, le test préimplantatoire des embryons aneuploïdes serait une réelle avancée

Ce diagnostic consiste à dépister à un stade embryonnaire très précoce des anomalies chromosomiques. Actuellement interdit, il est débattu dans le cadre de la loi bioéthique.

Newsletters