Partager cet article

EN DIRECT. Trump, en un mot

JEWEL SAMAD / AFP

JEWEL SAMAD / AFP

Suivez en direct le jour d'après l'élection de Donald Trump.

Ce qu'il faut retenir de la nuit électorale aux Etats-Unis:

 

- Donald Trump a gagné l'élection, il sera le 45e président des États-Unis

- Les prédictions ne donnaient pas ce résultat le 8 novembre à la fermeture des bureaux de vote

- Les Américains qui espéraient une victoire de Clinton envisagent de quitter le pays

 

17h40: Hillary Clinton reconnaît publiquement sa défaite

Hillary Clinton a publiquement reconnu sa défaite dans un discours tenu à New York. La candidate à l'élection présidentielle américaine, qui regrette de ne «pas avoir brisé le plafond de verre», a tenu à adresser un message particulier aux jeunes filles: «Ne doutez jamais de votre valeur, de votre puissance et de votre mérite». 

16h05: Trump, en un mot

Beaucoup de personnes, essentiellement des supporters d'Hillary Clinton, ont été surpris de voir que Trump ait pu gagner avec le nombre de casseroles et de scandales qu'il traîne derrière lui. Slate.com en a même fait une liste de 140 inepties, qu'elles soient sexistes, racistes ou tout simplement surréalistes. Un effroi qui a inspiré le Datayolo du jour, montrant la cassure actuelle des Etats-Unis. 

15h45: Toute l'histoire de la conquête de la Maison Blanche, racontée par des proches des deux candidats

Le Washington Post a réalisé un travail incroyable en racontant, de manière détaillée, toute la campagne électorale vue des proches de chaque camp. Cette histoire orale contient plusieurs de dizaines de témoignages, recueillis auprès de membres des équipes de Trump et Clinton lors des deux dernières semaines de l'élection. Du fameux 3 mai 2016, où Trump remporte les primaires dans l'Indiana, au terrible 8 novembre en passant par les coulisses des débats ou du malaise de la candidate lors des commémorations du 11-Septembre... Le journal offre un regard inédit sur cette campagne hors du commun. 

L'histoire orale du Washington Post est à lire ici

14h50: Le détail des votes par âge et par origine est saisissant

CNN a livré des données très détaillées sur le vote de chaque catégorie d'électeurs. Sur plus de 24.000 personnes sondées, on apprend ainsi que les femmes ont voté à 54% pour Clinton et les hommes à 53% pour Trump, ou encore que les moins de 44 ans ont privilégié le camp démocrate, à l'inverse de leurs aînés. 

Mais les chiffres les plus intéressants concernent le recoupement des voix par origine et genre. Ainsi, les hommes blancs et les femmes blanches ont largement voté pour Trump, alors que les autres communautés ont préféré Clinton, qu'ils s'agissent des personnes noires, latinos, ou de personnes issues d'autres minorités. On apprend aussi que les personnes blanches âgées de 18 à 29 ans ont voté à 48% pour le milliardaire, contre 43% pour l'ancienne secrétaire d'Etat. 

D'autres données montrent que les électeurs de Trump sont majoritaires chez les hommes blancs, ayant un diplôme universitaire ou non, chez les femmes blanches non diplômées, ou même que les électeurs du milliardaires se sont décidés en majorité ces deux derniers mois. 

Les sondages complets sont à retrouver ici.

14h20: Des Américains en colère après des suspicions de votes pour le gorille Harambe 

Cet été, nous vous parlions du destin tragique et de la triste postérité d'Harambe. Ce gorille du zoo de Cincinnati a été abattu le 28 mai dernier après la chute d'un enfant dans son enclos. Depuis, de nombreux internautes ironisent sur l'indignation mondiale et demandent à ce que justice soit rendue pour le gorille, le transformant presque en idole contestataire. Il était dès lors facile d'imaginer que le gorille s'invite d'une façon ou d'une autre dans le vote. 

Et effectivement, certains plaisantins ont affirmé sur les réseaux sociaux avoir voté pour Haramble, profitant de la section «write-in» incluse dans le système électoral américain. Cette petite case, présente sur les bulletins de certaines élections, permet d'inscrire le nom de son choix, ce qui entraîne parfois des choix fantaisistes ou humoristiques. Ainsi, sur Twitter, plusieurs personnes ont affirmé avoir voté pour le défunt animal, mais également le désormais infâme Ken Bone, le météore censé détruire la Terre ou même Cthulhu, créature fantastique crée par H.P. Lovecraft. 

Ces votes supposés, brandis fièrement par ces Américains, sont difficiles à quantifier, et ce même si des rumeurs évoquent plusieurs milliers de votes pour Harambe. Mais une chose est sûre: étant donné le résultat de l'élection, certains Américains sont très en colère contre le camp Harambe. 

«Vous avez vraiment gâché un foutu vote pour Harambe et Hennessy!! Je suis tellement dégoûtée par ce pays!»

13h30: Obama se prépare à la transition

Comme le veut la tradition, Barack Obama a téléphoné à Donald Trump afin de le féliciter et il invite le nouveau vainqueur de l'élection à se rendre dès demain, jeudi 10 novembre, à la Maison-Blanche pour préparer la transition. 

13h: Le Vatican fait ses prières 

Le Cardinal Pietro Parolin n'hésite pas non plus à féliciter Donald Trump pour son élection. Il indique que le Vatican espère que «ses prières éclairent et soutiennent le travail de cet homme pour son pays, mais aussi le service au bien-être et à la paix du monde»

 

12h50: Xi Jinping est impatient de travailler avec Trump

 

Le président chinois se déclare être «impatient de travailler» avec le futur chef d'État américain et indique que cette victoire marque «l'échec des élites américaines». 

12h25: Le Premier ministre israélien accorde toute sa confiance

Le Premier minsitre israélien Benjamin Netanyahu félicite chaleureusement Donald Trump pour sa nouvelle élection à la présidence des États-Unis. Il perçoit en lui un «véritable ami» avec lequel il attend de pouvoir oeuvrer «pour la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région». Il déclare être «confiant pour que ce président et lui continuent de se battre pour une alliance unique entre les deux pays et les mènent vers les hauteurs». 

 

11h45: François Hollande envisage une période d'incertitude 

 

Le président de la République française a également tenu à féliciter le nouveau président américain, avec une certaine retenue: «Je le félicite comme il naturel , entre deux chefs d'États démocratiques». Il se projette désormais dans «une nouvelle période d'incertitude» et entend mener des discussions vigilentes et franches sur les enjeux communs de la France et des États-Unis.

 

11h15: La droite félicite Donald Trump

 

Nicolas Sarkozy a félicité Donald Trump et appelle à ce que le message du peuple américain refusant désormais toute pensée unique qui interdit «tout débat sur les dangers qui menaçent nos nations» soit respecté et entendu. Alain Juppé quant à lui, s'est contenté de «prendre acte» dans un billet de blog ce matin de la victoire du Républicain à l'élection présidentielle américaine.  

 

11h: Theresa May adresse ses félicitations à Donald Trump

La Première ministre a félicité le nouveau président américain après sa «campagne acharnée». D'ailleurs en Grande-Bretagne, cette victoire retentit comme un écho au séisme qu'avait déjà provoqué le vote favorable au Brexit en juin dernier. Donald Trump bien conscient de cet effet de cascade, il avait même prédit en vue de son élection: «Ce sera un Brexit puissance trois».

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte