Sciences

VIDEO. Ne cédez pas à la peur du hublot, les ailes de l'avion ne tomberont pas

Temps de lecture : 2 min

Soyez rassurés, elles sont bien accrochées.

Des fois, il suffit d’un regard pour passer du calme apparent à la plus terrible des angoisses. Lors d’un vol, et pour peu que vous soyez assis côté hublot lors de turbulences, il vous est sûrement déjà arrivé de jeter un œil au-dehors et de constater, terrifié, que les ailes tremblent légèrement.

Il est facile de céder à ses propres peurs et de se dire: «Mon dieu les ailes vont lâcher, elles sont secouées dans tous les sens.» Mais finalement, vous atterrissez sans problème, et avec les deux ailes toujours à leur place. Comment un tel exploit est-il possible?

Dnews a la réponse, dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube. Trace Dominguez explique qu’une usine de Boeing monte environ un avion par jour, mais que les employés consacrent douze heures à attacher les ailes au fuselage, essentiellement parce qu’il s’agit de la partie essentielle de l’avion. Sans des ailes bien fixées, l’avion ne sort pas de l’usine.

«En réalité, les ailes ne sont pas attachées sur les côtés de l’avion, mais sous l’avion, explique DNews. Et en plus d’être sous l’avion, leur angle est légèrement relevé, ce qu’on appelle un dièdre

Les ailes qui possèdent un dièdre positif permettent à l’avion de gagner en stabilité, et de la maintenir si le pilote en perd le contrôle.

Jusqu'au bout des ailes

La forme des ailes, dite en angle de flèche, a aussi son rôle à jouer. Les frottements sont moins importants et fonctionnent mieux à des attitudes élevées, mais ont également besoin de plus de puissance pour permettre à l’avion de s’envoler. Dernier détail important: le bout des ailes. Pendant longtemps, l’ailette au bout de chaque aile était verticale, ce qui entraînait des pertes de stabilité importante. Désormais, grâce au travail de la Nasa, les avions ont de plus en plus souvent des ailettes moins verticales (les winglets), juste légèrement recourbées, ce qui permet de gagner en stabilité et d’économiser une partie non-négligeable de carburant.

La prochaine fois que vous verrez les ailes de l’avion trembloter sous vos yeux, n’ayez plus peur, les ailettes sont là pour faire le boulot.

En savoir plus:

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio