Partager cet article

EN DIRECT. La Pennsylvanie et le Wisconsin donnent la victoire à Trump

RHONA WISE / AFP

RHONA WISE / AFP

Suivez en direct l'élection du 45e président des États-Unis

Les heures mentionnées dans ce live sont les heures de Paris (enlever 6 heures pour l'heure de New York, 9 heures pour l'heure de Californie). Pour mettre à jour ce live, cliquez ici

11h : Le gif des 45 présidents américains

Le Washington Post publie un gif des 45 présidents des États-Unis de 1789 à aujourd'hui. De George Washington à Donald Trump.

 

10h45 : Bruxelles invite Trump à un sommet UE-USA

Dans une lettre commune, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du Conseil Donald Tusk félicitent Donald Trump pour sa victoire et l'«invitent à se rendre en Europe pour un sommet UE-USA dès qu'il lui conviendra». Ils soulignent qu'il est «plus important que jamais de renforcer les relations transatlantiques».

10h03 Vladimir Poutine félicite Donald Trump

Le président russe a envoyé un télégramme de félicitations au président élu. Donald Trump a loué à de nombreuses reprises lors de sa campagne la gestion du pouvoir et la personnalité de Vladimir Poutine. Ce dernier avait parlé d'un personnage «haut en couleur» pour décrire celui qui était alors le candidat républicain et beaucoup s'étaient posés la question des troublantes liaisons entre les deux hommes.

9h10 «Je serai le président de tous les Américains»

Donald Trump a prononcé à Manhattan son premier discours de président élu, où il a promis qu'il serait «le président de tous les Américains».

8h35 Donald Trump, 45e président des États-Unis

C'est officiel: selon l'Associated Press, Donald Trump est élu 45e président des États-Unis. Ses victoires dans le Wisconsin et la Pennsylvanie le hissent en effet au-dessus des 270 grands électeurs.

8h10 Trump se dirige vers une victoire... que la campagne Clinton n'est pas prête à reconnaître

Si Trump paraît se diriger vers la victoire, la situation est quelque peu confuse. Un des grands networks, Fox News, a attribué depuis longtemps le Wisconsin à Trump; l'Associated Press, qui fait référence, est pour l'instant le seul à donner Trump vainqueur en Pennsylvanie. Combinés, ces deux États font passer Trump au-dessus de la barre des 270 grands électeurs, mais aucun média américain n'a encore officialisé son élection.

Et pour ne rien simplifier, le président de la campagne Clinton, John Podesta, a pris la parole au Javits Center, à New York, pour annoncer que les votes étaient encore décomptés et que la campagne aurait plus à communiquer «demain».

7h40 La Pennsylvanie pour Donald Trump

Après quelques heures de doute, le candidat républicain remporte cet État-clé du nord-est des États-Unis et ses vingt grands électeurs. Pour l'agence de presse américaine, Donald Trump n'est plus qu'à six grands électeurs de la Maison Blanche, alors que l'Alaska et l'Arizona, qui lui semblent promis n'ont pas encore été comptés.

7h15 Le tweet historique prématuré de Tim Kaine

C'est un tweet qui, aperçu après coup, a une saveur particulièrement amère. Vers 20h30 heure américaine, le candidat à la vice-présidence Tim Kaine postait une photo de lui avec sa fille, ajoutant: «Je pense à ma fille en ce moment. Aucune petite fille n'aura plus jamais à se demander si, elle aussi, elle peut être présidente».

6h45 Pour l'emporter, Hillary Clinton a désormais besoin d'un miracle

Hillary Clinton a remporté l'État du Nevada et ses six grands électeurs, ce qui l'amène à 215 grands électeurs contre 254. Pour l'emporter désormais, la candidate démocrate a besoin de:

–remporter la Pennsylvanie et le Michigan. Une victoire de Trump dans un des deux États le hisserait automatiquement au-dessus des 270 grands électeurs.
– remporter encore 19 grands électeurs sur les États restants: Arizona (11), Minnesota (10), New Hampshire (4), Maine (4), Alaska (3) et Nebraska (1).

6h40 La réaction prématurée de l'ambassadeur de France à Washington

Il y a quelques minutes, Gérard Araud, l'ambassadeur de France aux États-Unis, a posté un tweet qu'il a ensuite effacé, qui ressemblait presque à une reconnaissance anticipée de la victoire de Donald Trump.

5h45 Trump n'est plus qu'à 16 grands électeurs de la Maison-Blanche

Selon plusieurs chaînes de télévision, Donald Trump a remporté la Géorgie et le Wisconsin, ce qui le place désormais à 254 grands électeurs, soit 16 grands électeurs de la victoire.

5h Sans surprise, Clinton domine la côte Ouest

Sans surprise, Hillary Clinton remporte les trois États de la côte Ouest (Washington, Oregon, Californie) ainsi que Hawaii, ce qui la hisse en tête avec 209 grands électeurs contre 201. Mais elle reste en position très précaire dans le collège électoral, avec un Trump menaçant dans plusieurs swing states.

4h55 Trump remporte l'État de Floride

Plusieurs médias viennent d'attribuer l'État de Floride, et ses 29 grands électeurs, à Donald Trump.

4h50 Voici à quoi ressemble actuellement le site public du Canada sur l'immigration

Et ce n'est pas une surprise.

4h25 Trump l'emporte dans l'Ohio

Selon les chaînes ABC et NBC, Donald Trump l'emporte dans l'Ohio. Le dernier candidat à l'avoir emporté dans cet État sans remporter la présidence est Richard Nixon, en 1960. Hillary Clinton, de son côté, remporte la Virginie.

4h Pour l'instant, aucun swing state n'a été attribué

Voici où en est la carte électorale à 4h du matin heure française. Donald Trump mène par 150 grands électeurs contre 109 à Hillary Clinton. Pour l'instant, aucun des nombreux swing states n'a été attribué à un des deux candidats, mais le scrutin s'annonce serré dans nombre d'entre eux.

3h40 «Cela ne ressemble pas à 2012. Nous verrons si ça ressemble plus à 2000 ou à 1960»

Voici un message posté sur Twitter par le journaliste Robert Draper.

«Cela ne ressemble pas à 2012. Nous verrons si ça ressemble plus à 2000 ou à 1960»

En 2000, George W. Bush l'avait emporté d'un rien, grâce à sa victoire contestée en Floride, malgré un retard de plusieurs centaines de milliers de voix au plan national. En 1960, John F. Kennedy avait battu Richard Nixon de seulement 100.000 voix au plan national, et un peu plus largement au sein du collège électoral.

3h20 Les marchés boursiers aussi nerveux que les spectateurs de la soirée électorale

Vous voulez voir à quoi ressemble une soirée électorale serrée et tendue? Elle ressemble à ça: l'évolution des indices futures sur le marché boursier. En hausse avant 1h45, ceux-ci ont connu une importante baisse depuis, et perdent près de 2% actuellement.

3h Méga-non-surprise! Donald Trump perd son État de naissance

Une nouvelle salve d'États vient d'arrêter de voter, avec deux gros morceaux traditionnellement dominés par un des partis, New York (démocrate) et le Texas (républicain). Si New York est d'ores et déjà attribué à Clinton, le Texas ne l'est pas encore. Donald Trump perd donc son État de naissance, ce qui est finalement assez fréquent.

2h40 Les Républicains gardent la majorité à la Chambre des représentants

Selon la chaîne NBC News, les Républicains conserveront la majorité de la Chambre des représentants. Un résultat qui ne constitue pas une surprise, mais qui contraindra Clinton, en cas de victoire, à une forme de «cohabitation» qui pourrait encore s'avérer plus compliquée si les Démocrates ne gagnent pas le Sénat.

2h30 Trump et Clinton au coude-à-coude dans le collège électoral

Avec les États de Caroline du Sud et d'Alabama attribués à Trump, Hillary Clinton dispose pour l'instant de 68 grands électeurs et Donald Trump de 66 grands électeurs. La Floride semble pour l'instant extrêmement serrée, tandis que la soirée s'annonce prometteuse pour Hillary Clinton en Caroline du Nord.

2h20 Marco Rubio réélu sénateur de Floride

Le candidat à la primaire républicaine, qui avait promis qu'il retournerait à la vie civile à la fin de son mandat, avant de revenir sur sa décision en juin, a finalement été réélu pour six ans au Sénat. Marco Rubio a par ailleurs promis qu'il irait au bout de son mandat, ce qui l'empêcherait de se lancer, une nouvelle fois, dans la course à la primaire républicaine, en 2020.

2h00 68 grands électeurs pour Hillary Clinton, 48 pour Donald Trump

Seize États et le district de Columbia, la capitale fédérale, fermaient à 2h du matin heure française. Sept ont été attribués à Hillary Clinton et trois à Donald Trump, la candidate démocrate menant désormais par 68 grands électeurs à 48. Mais pour l'instant, aucun swing state n'a encore été attribué.

1h25 Des premiers chiffres positifs pour Clinton en Floride

Dans la Floride, où les premiers bureaux de vote fermaient à 1 heure du matin heure française, les premiers indicateurs sont plutôt positifs pour la campagne Clinton. Le site d'analyse statistique du New York Times The Upshot y estime ainsi que la candidate démocrate est «sur la bonne voie», et plusieurs journalistes pointent des résultats négatifs pour le candidat républicain.

1h Trois premiers États attribués à Trump et Clinton

Les premiers résultats commencent à tomber. Sans surprise, Donald Trump l'emporte dans le Kentucky et l'Indiana, Hillary Clinton dans le Vermont. La Géorgie, la Caroline du Sud et la Virginie ne peuvent encore être attribuées à aucun candidat.

0h50 Une fusillade mortelle à proximité d'un bureau de vote en Californie

Selon le Los Angeles Times, une fusillade a éclaté à proximité d'un bureau de vote à Azusa (Californie). Une personne a été tuée et trois blessées selon la police, qui rapporte que le tireur était lourdement armé.

0h40 La longue histoire du coup de fil de reconnaissance de défaite

Si tout se passe bien ce soir (c'est à dire si l'élection aboutit à un vainqueur et que les résultats sont acceptés par le perdant), il y aura à un moment ou à un autre un coup de fil de reconnaissance de défaite. Le site Atlas Obscura nous raconte l'histoire de ce rituel, qui a émergé en 1968 avec Richard Nixon et le démocrate Hubert Humphrey.

0h20 Pourquoi il faut se méfier des sondages sortie des urnes

Les premiers sondages sortie des urnes commencent à tomber et rappellent... pourquoi il faut se méfier des sondages sortie des urnes, à l'image de ces deux études sur le vote latino où l'écart en faveur de Clinton oscille de 38 à 51 points. Deux écarts qui entraîneraient deux cartes électorales très différentes...

0h10 Les premiers bureaux de vote ferment à l'Est

Deux États situés à cheval sur deux fuseaux horaires, l'Indiana et le Kentucky, ont partiellement fermé leurs bureaux de vote il y a dix minutes. Cet article instructif du site Vox explique pourquoi ces deux États, bien que républicains, peuvent fournir des indications intéressantes.

23h55 Le lapsus gênant de Donald Trump

Il y a un peu plus d'une heure, Donald Trump a tweeté que, selon des informations officielles provenant de l'Utah, les machines à voter rencontraient des problèmes dans tout le pays.

Problème: comme l'a relevé CNN, l'information portait en réalité sur... un county (un comté), pas le country (le pays).

Edit 2h15: Le problème était en fait une erreur de copier-coller.

23h45 Les résultats à suivre heure par heure

Dans son dernier épisode, le podcast dédié aux élections de FiveThirtyEight a fait un court récapitulatif des horaires à partir desquels on pourra suivre les résultats, au cours de la nuit. Ça commencera à minuit avec l'Indiana et notamment la course pour le Sénat. À une heure, un partie de la Floride arrête de voter, mais on n'aura pas de résultats avant 2 heures du matin quand tous les bureaux de vote de l’État auront fermé. 30 minutes plus tard, les bureaux ferment en Caroline du nord et dans l'Ohio. À 2 heures, c'est vers la Pennsylvanie que les regards se tourneront notamment. On retiendra qu'à 4 heures, le Nevada, qui pourrait devenir l'État clé de cette élection arrêtera de voter, tout comme l'Utah (où Evan McMullin rêve de réaliser un coup). À 5 heures, la Californie, plus gros État du pays devrait apporter ses 55 grands électeurs à la candidate démocrate, avant que l'Alaska ne ferme ses bureaux de vote deux heures plus tard, à 7 heures.

23h30 Ce carrefour de Brooklyn risque d'être le plus couru des États-Unis


À l'intersection de President Street et de Clinton Street (soit «President Clinton»), ce carrefour de New York, dans le quartier de Brooklyn, sera clairement l'un des plus courus ce soir en cas de victoire de la candidate démocrate. Une fête de quartier y est d'ailleurs prévue.

23h05 George W. Bush n'a pas voté Trump

Selon le journaliste du New York Times Jonathan Martin, George W. Bush, président des États-Unis de 2001 à 2009 et frère de Jeb Bush, sèchement battu lors de la primaire républicaine, a voté blanc lors de l'élection présidentielle, se contentant de voter républicain pour les autres scrutins.

22h20 Des estimations en temps réel inédites de la participation électorale

Pour cette élection, nos partenaires de Slate.com se sont associés à une start-up, Votecastr, pour tenter une première: donner en temps réel une estimation du nombre de votes exprimés en faveur de chaque candidat dans les principaux swing states (une pratique qui est légale aux États-Unis, où, contrairement à la France, la diffusion d'estimations ne fait l'objet d'aucune loi). Ces estimations sont basées sur des sondages réalisés avant le jour de l'élection dans chaque État, sur une analyse de la participation dans des centaines de bureaux de vote et sur les chiffres du vote anticipé.

Pour l'instant, ces estimations à 16h heure de New York (qui, insistent leurs auteurs, ne sont pas des estimations du rapport de force à la clôture des bureaux de vote), donnent plus de voix à Clinton qu'à Trump dans les sept swing states étudiés (Floride, Iowa, Nevada, New Hampshire, Colorado, Ohio et Pennsylvanie) mais avec des marges très variables (seulement 30.000 votes sur 4 millions dans l'Ohio, par exemple). Des chiffres dont on pourra évaluer la fiabilité ce soir...

21h25 Un recours de Trump rejeté dans le Nevada

Un juge du Nevada vient de rejeter un recours déposé par l'équipe de Donald Trump dans l'État du Nevada, un des swing states décisifs. Elle poursuivait Joe P. Gloria, le responsable des opérations électorales du comté de Clark, celui de Las Vegas, en arguant qu'il avait prolongé de deux heures après leur heure de fermeture théorique l'ouverture de bureaux de vote réservés au vote anticipé. Le comté affirmait que les heures de fermeture n'avaient pas été modifiées mais que les personnes qui faisaient la queue au moment de la fermeture avaient été autorisées à voter. En se fondant sur l'analyse du vote anticipé dans l'État, un analyste électoral y avait affirmé il y a quelques jours que Trump était «cuit».

21h05 Voici comment Hillary Clinton peut (vraiment) briser le plafond de verre

Une des métaphores favorites de Hillary Clinton pour parler de l'élection d'une femme présidente est celle du «plafond de verre» (lors de sa défaite à la primaire 2008, elle avait évoqué les «18 millions d'éclats laissés sur le plafond de verre», comme autant de voix qu'elle avait reçues). Le Guardian se demande donc ce qu'il faudrait pour briser le plafond du verre du Javits Center, où la candidate démocrate organise sa soirée électorale. Conclusion: ce plafond est normalement étudié pour supporter l'impact d'un objet de 4 kg à une vitesse de 160 km/h. Il faudra faire mieux!

20h30 Trump a voté (en regardant si sa femme votait bien)

Le candidat républicain Donald Trump a voté à New York avec sa femme, Melania Trump. Lorsqu'il a fini, celui-ci tourne les yeux vers elle, ou plutôt, comme le signale Slate.com d'après les images de CNN, vers ce qu'elle est en train de voter. Comme si elle ne pouvait pas faire les choses seule –faut-il rappeler ici toute la misogynie du candidat?

Le plus drôle est que son fils, Eric Trump a fait la même chose, note une journaliste du site Vox sur Twitter, en regardant ce que faisait sa femme, Lara Yunaska.

19h30 Pèlerinage citoyen au cimetière

En 1872, la militante féministe Susan B. Anthony, qui a fondé avec Elizabeth Stanton la National Woman Suffrage Association, a réussi à persuader l’administration de sa ville de Rochester de la laisser voter aux présidentielles. Quelques mois plus tard, elle a été arrêtée pour vote illégal, «étant une personne du sexe féminin».

Alors que pour la première fois de l’histoire, une femme pourrait être élue présidente des États-Unis, un pèlerinage spontané s’est organisé sur la tombe de Susan B. Anthony à Rochester, dans l’État de New York. Des centaines d’Américains ont mis leurs autocollants «J’ai voté» sur la tombe de cette pionnière du droit des femmes, qui n’a pas vécu assez longtemps pour voir l’avènement du suffrage féminin en 1920.

17h30 Comment votent les astronautes?

Le trophée de la meilleure question que personne ne se posait mais qui est quand même très intéressante revient au Washington Post. Le journal s’est demandé comment les astronautes présents sur la Station spatiale internationale (SSI) peuvent voter à des élections alors qu'ils volent à des centaines de kilomètres au-dessus des bureaux de vote. Le seul américain présent dans la station en ce moment, Shane Kimbrough, a utilisé un système mis en place par la Nasa dans les années 1990 et appelé «voter pendant qu’ils flottent». Il s’agit d’un PDF, le même que celui de n’importe quel électeur mais qui cette fois est chiffré, que l’astronaute reçoit, remplit et renvoie sur Terre. Seul désavantage, il n’obtient pas le fameux sticker «J’ai voté» en échange…

 

16h30 Voici ce que votent les journalistes et les quotidiens américains

Voici pour qui votent les journalistes de Slate.com aux États-Unis. Ils sont beaucoup à voter pour Hillary Clinton, certains d'entre eux après avoir soutenu Bernie Sanders. Une seule personne vote pour la candidate verte, Jill Stein. Les médias américains soutiennent traditionnellement ouvertement un candidat. Le New Yorker, le New York Times, The Atlantic et même un quotidien républicain ont soutenu Hillary Clinton.

16h Comment les Républicains diminuent le vote noir

Pourquoi les files d'attente sont-elles aussi longues devant les bureaux de vote américains? Nos confrères américains de Slate.com expliquent qu'elles ne sont pas seulement la preuve de l'engagement des citoyens dans cette élection particulière à cause de la candidature de Donald Trump. Elles sont surtout le résultat direct de la campagne du parti républicain qui a amoindri le droit de vote dans certains États, supprimant notamment pour certains le droit de voter en avance, comme c'est possible aux États-Unis. En Caroline du Nord, par exemple, il a été expliqué ouvertement devant la justice que le vote le dimanche (deux jours avant donc) était supprimé dans les comtés où «la part de population noire et démocrate est disproportionnée»... Même si cette loi a été bloquée en juillet dernier, les bureaux locaux républicains de ces comtés ont quand même appliqué ces restrictions de vote qui visent les Noirs.

A Washington D.C., le 8 novembre 2016 | Eric BARADAT / AFP

15h30 Hillary Clinton a déjà gagné

Les fans d'Hillary Clinton peuvent déjà se réjouir. La candidate démocrate l'a emporté à Dixville Notch, dans le New Hampshire, par quatre voix contre deux pour Trump et une pour Gary Johnson. Un petit village devenu célèbre car il est souvent le premier à annoncer ses résultats.

Le jour J

Ça y est! Plus d'un an après le début d'une campagne où toutes les limites semblent avoir été repoussées, les Américains votent ce mardi 8 novembre pour élire leur 45e président. Hillary Clinton est toujours la favorite des sondages, devant un Donald Trump qui a refait son retard ces derniers jours, et dont nous avons imaginé le chemin qui pourrait le conduire à la Maison-Blanche. Trois autres candidats sont également en course: le libertarien Gary Johnson (et son énorme potentiel comique), qui espère toujours faire un coup dans son État du Nouveau-Mexique, l'ancien agent de la CIA Evan McMullin, qui pourrait profiter d'un collège électoral bloqué pour s'imposer à la surprise générale (même si ce scénario est quand même sacrément improbable), et Jill Stein, la candidate verte.

En attendant les premiers résultats, on vous conseille de lire ces quelques articles sur ce que feront les deux principaux candidats des droits fondamentaux des Américains, sur le véritable enjeu de cette élection qui est en réalité la Cour suprême, sur les tentatives d'échanges de vote pour que chacun compte, sur ces électeurs qui étaient encore indécis à quelques jours du scrutin, sur l'importance de la religion dans cette élection, pour savoir si Donald Trump va nous faire une Harry Truman, pour comprendre comment un logo va peut-être mener Hillary Clinton à la victoire ou pour apprendre que pour comprendre Trump, il faut avoir vu Citizen Kane.

Et si vous voulez aller plus loin, vous pouvez lire notre FAQ ou fouiller dans toute nos archives sur cette élection. Allez, plus que quelques heures à attendre. 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte