Partager cet article

Bienvenue dans l'âge du plastique

«Recycling Labyrinth» de Mona Sfeir, un labyrinthe entièrement fait de bouteilles en plastique. ⎜United States Mission Geneva/Flickr

«Recycling Labyrinth» de Mona Sfeir, un labyrinthe entièrement fait de bouteilles en plastique. ⎜United States Mission Geneva/Flickr

De tous les matériaux qui nous entourent, quel est celui qui pourrait le mieux définir notre époque?

Lorsque les archéologues étudient l’histoire, certains matériaux se démarquent au point de désigner une période toute entière: l’âge du bronze, l’âge du fer, etc. Bien qu’elles soient loin d’être exactes, ces dénominations donnent une idée de ce que les Hommes qui vivaient à l’époque savaient faire. À l’âge de pierre, ils contrôlaient le feu et fabriquaient des objets tranchants, à l’âge du bronze, ils créaient des réseaux commerciaux pour échanger des métaux contre d’autres biens, et à l’âge du fer, ils forgeaient des outils moins chers, ce qui leur permit de fonder des habitations plus permanentes. Pourtant, selon les experts, l’âge du fer s’est achevée vers 550 avant notre ère, ce qui soulève la question suivante: qu’en est-il de nous? De tous les matériaux qui nous entourent, quel est celui qui pourrait le mieux définir notre époque? 

Les archéologues ne sont pas les seuls à essayer de trouver un sens au monde qui nous entoure. Les ingénieurs et les inventeurs actuels sont à la fois limités et inspirés par les matériaux à leur disposition. Et les humains façonnant de plus en plus la planète, les conséquences qu’ont leurs choix de matériaux sont de plus en plus lourdes: en début d’année, un groupe de géologues a annoncé que les données géologiques montrent que les êtres humains ont fabriqué suffisamment de produits pour former une nouvelle ère, qu’ils ont appelée Anthropocène. Nous avons discuté avec quelques experts et nous leur avons demandé de nous renseigner sur le matériau qui, selon eux, définit le mieux notre époque.

L'âge du silicium?

Circuit standard semi-conducteur, en gros plan. Les parties roses sont en silicium. ⎜David Carron/WikiCommons CC BY-SA 3.0

Deb Chachra, professeure et scientifique spécialisée dans les matériaux au Olin College (États-Unis), s’intéresse de près à la manière dont les propriétés particulières des matériaux influencent notre monde. «Les nouvelles technologies rendent possibles des choses qui ne l’étaient pas auparavant, nous explique-t-elle lors d’un entretien téléphonique, et souvent, les nouveaux matériaux permettent de créer de nouvelles technologies.» Ainsi, les types de bâtiments, les appareils et les infrastructures que nous pouvons construire à un moment donné dépendent autant des matériaux que nous avons à notre disposition que d’autres facteurs, comme l’énergie, le travail ou l’ingéniosité.

«Aujourd’hui, le silicium en est un parfait exemple», souligne Deb Chachra. Bien que l’oxyde de silicium soit extrêmement courant (les silicates constituent environ 90% de la croûte terrestre), la production de l’élément pur, qui est un composant essentiel de presque tous les objets électroniques, n’a été possible à grande échelle qu’à partir des années 1850.

«Avoir accès à du silicium d’une grande pureté, que l’on peut ensuite transformer en transistors à semi-conducteurs, nous permet de très bien fabriquer des choses qui semblaient impossible il y a cinquante ans, notamment le téléphone grâce auquel nous discutons… Si j’étais un archéologue à la recherche d’informations sur notre civilisation, dans 10 000 ans, je serais très excitée de découvrir du silicium», affirme Deb Chachra.

L'âge de l'aluminium?

Détail d’une balle de cannettes en aluminium.⎜Mojave Desert/Flickr

L’aluminium pur était autrefois si rare qu’il avait plus de valeur que l’or. Après le développement de la production d’aluminium par électrolyse (appelé procédé Hall-Héroult), une découverte électrique qui a permis son raffinement, ce métal brillant est parti à la conquête du monde. Rigide et léger, l’aluminium offre en outre l’avantage d’être très peu sujet à la corrosion, une combinaison unique d’avantages qui le rendent indispensable dans différentes industries.

Outre son utilisation pour la fabrication de cannettes et de feuilles, l’apparition de l’aluminium «a facilité la technologie aérospatiale», et, par là même, l’aviation civile, nous explique Deb Chachra. «L’immigration, les approvisionnements longue distance, les Boeing 747… tout cela a pu se produire grâce à l’aluminium.» 

L'âge du plutonium?

Robert Oppenheimer et les membres de son équipe portent des surchaussures blanches afin de protéger leurs pieds des retombées radioactives lors de l’essai Trinity. ⎜United States Department of Energy/WikiCommons Public Domain

Dans leur tentative de définir l’anthropocène, le groupe de géologues mentionnés plus haut a pris en considération tous les éléments et matériaux à notre disposition, du méthane au béton armé. Lorsqu’ils seront plus avancés dans le processus, ils devront choisir un seul matériau dont l’essor soudain prouve l’avènement d’une nouvelle époque.

Bien qu’il soit «sans doute trop tôt pour choisir un seul matériau qui se révèlera pertinent», les retombées nucléaires sont l’un des principaux concurrents en tête de liste, nous a avoué Colin Waters, l’un des membres de la commission, lors d’un entretien téléphonique. Après une explosion nucléaire, une poussière radioactive résiduelle commence à s’amasser sur le sol des environs. «Beaucoup de ces éléments sont assez récents dans l’environnement», nous a expliqué Waters. Le plutonium, par exemple, «est apparu vers 1952 et s’est rapidement diffusé dans le monde entier... il est relativement facile de le retrouver dans différents types de sédiments, ainsi que dans la glace».

L'âge de l'électricité?

Une ligne à haute tension en France. ⎜Pascal Pavani / AFP

Le professeur Curtis Runnels, président du département archéologie de la Boston University, a fait entrer en lice un matériau un peu moins palpable. «Technologiquement et économiquement, ce qui définit notre monde actuel... c’est que l’électricité est nécessaire pour TOUT, nous écrit Curtis Runnels. Notre civilisation industrielle, urbaine et technologique dépend entièrement de l’électricité... Elle est aussi fondamentale que la pierre, le bronze ou le fer l’étaient pour nos aïeux.» Il propose d’ailleurs aux personnes qui doutent une petite expérience de réflexion: «Imaginez votre vie sans électricité (et l’utilisation de piles ne compte pas!)».

L'âge du plastique? 

Un conteneur de bouteilles en plastique, aux Philippines. ⎜Noël Celis / AFP

Il y a beaucoup plus de plastique dans le monde que ne l’imaginent les gens

Le seul matériau que tous les membres de la commission, quelle que soit leur discipline, ont mentionné est le plastique. Le plastique «a redéfini notre culture matérielle et les objets que nous laissons derrière nous», et «on le retrouvera en couches stratifiées dans nos déchetteries», nous a écrit l’archéologue John Marston. De tous les matériaux qui définissent une époque, Deb Chachra pense que le plastique est «le plus omniprésent» – même si c’est aussi le plus difficile à relier à d’importants changements sociaux. «Il y a beaucoup plus de plastique dans le monde que ne l’imaginent les gens», nous a-t-elle précisé, notamment dans les peintures, les papiers-peints, les moquettes et les revêtements de meubles.

Selon Colin Waters, il y a également une forte probabilité pour que le plastique devienne le principal matériau pour définir l’anthropocène. D’un point de vue géologique, «le plastique s’est rapidement propagé à travers le monde», nous a expliqué Waters, et même s’il finit par casser, «ses composants, comme les colorants et les éléments en plastiques, seraient sans doute toujours conservés». Ce qui signifie que nous pourrions non seulement vivre dans l’âge du plastique, mais également dans l’ère du plastique.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte