Monde

Les Français sont les plus méfiants envers le capitalisme

Temps de lecture : 2 min

20 ans après la chute du mur de Berlin, un sondage mondial mené par la BBC donne un aperçu de la perception des populations envers la fin de l'Union Soviétique et le libre marché capitaliste.

Sur les 29.000 personnes interrogées dans 27 pays, seulement 11% pensent que le libre échange capitaliste «marche bien et que toute régulation supplémentaire le rendra moins efficace.» Une majorité des sondés pense que le système capitaliste «a des problèmes qui peuvent être réglés à travers la régulation et la réforme.»

De tous les pays interrogés, la France est celui où le plus de personnes pensent que le capitalisme est «irrémédiablement défectueux et qu'un autre système économique est nécessaire», avec plus de 43% de réponses dans ce sens. Viennent ensuite le Mexique avec 38% et le Brésil avec 35%, alors que moins de 10% de personnes partagent cet avis en Allemagne.

Sans surprises, le pays qui fait le plus confiance au système capitaliste est les Etats-Unis. Avec le Pakistan, c'est le seul pays où plus d'une personne sur cinq pense que le capitalisme marche bien.

Les pays sont également très divisés sur la question «la fin de l'Union soviétique a-t-elle été une bonne chose». Les européens considèrent dans leur grande majorité que oui, avec 79% en Allemagne, 76% en Grande-Bretagne et 74% en France. Mais en dehors, les sentiments sont différents. Presque 70% des Egyptiens considèrent que la fin de l'Union Sovétique a été une mauvaise chose, tandis que la population est divisée sur le sujet en Inde, au Kénya et en Indonésie par exemple.

[Lire l'article complet sur bbc.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: capture d'écran de BBC News

Newsletters

Aux États-Unis, ce que les migrants disent aux psys peut être utilisé contre eux

Aux États-Unis, ce que les migrants disent aux psys peut être utilisé contre eux

Les mineurs demandeurs d'asile ont des entretiens obligatoires avec des psychologues, mais les détails de ces conversations ont déjà été utilisées par l'agence de contrôle de l'immigration.

L'armée algérienne bousculée par le mouvement du Hirak

L'armée algérienne bousculée par le mouvement du Hirak

Elle se méfie de ce mouvement citoyen, dont le slogan «État civil, non militaire» est explicite.

Maxime, expatrié en Chine: «La quarantaine, c'est déprimant et ça rend fou»

Maxime, expatrié en Chine: «La quarantaine, c'est déprimant et ça rend fou»

De Wuhan à Shanghai, nous avons recueilli les témoignages de personnes reclues chez elles pour se protéger du Covid-19, de gré ou de force.

Newsletters